Saints bretons à découvrir

Le Pèlerinage Feiz e Breizh a lieu le week-end prochain

Amzer-lenn / Temps de lecture : 4 min

Le Pèlerinage Feiz e Breizh a lieu le week-end prochain,  et on peut dire que malgré le décalage de la date par rapport aux années passées, le succès est au rendez-vous, avec une fréquentation en hausse.

Une fréquentation en hausse

Depuis la 1ère édition en 2018, le pèlerinage ne cesse de rassembler toujours plus de pèlerins marcheurs. De près de 200 pèlerins en 2018, ils étaient plus de 300 en 2021, groupés derrière les oriflammes de Vannes, Lorient, Quimper, Brest, Saint-Brieuc, Rennes, Nantes et de la Bretagne extérieure. Mais les inscrits à la marche sont rapidement rejoints par d’autres : les fidèles se pressent aussi à la célébration de la Messe de clôture ; ils étaient près de 600 en 2018 et plus de 1 100 en 2021. Le succès de ce pèlerinage est donc indéniable.

Pour cette 5e édition, les inscriptions sont toujours en forte hausse, avec plusieurs centaines de pèlerins marcheurs à s’être déjà inscrits dans les chapitres de plus en plus nombreux de Vannes, Auray, Bieuzy, Lorient, Quimper, Brest, Tréguier, Saint-Brieuc, Rennes, Nantes et de la diaspora bretonne. Chaque jour, de nouveaux inscrits s’ajoutent, invitant les organisateurs à revoir le nombre de chapitres, permettant une fluidité dans la marche et la logistique.

Un pèlerinage missionnaire pour la Bretagne

Le but de ce pèlerinage est de raviver la foi en terre de Bretagne et dans le cœur des Bretons qui y participent ou qui le croisent, le pèlerinage s’appuyant sur trois piliers :

• Mission : « Feiz e Breizh » veut toucher spirituellement les familles, en terre de Bretagne, et se faire missionnaire auprès de la jeunesse bretonne. La foi est une grâce que l’on prie d’obtenir ou pour y être fidèle : nous marchons pour glorifier Dieu, sanctifier nos âmes et enraciner notre foi.
• Tradition : La liturgie romaine traditionnelle, selon le Missel de saint Pie V, est une invitation à découvrir le sens du sacré et du beau. En s’appuyant sur la tradition et le magistère de l’Église, « Feiz e Breizh » s’inscrit au cœur de la piété bretonne et de ses croyances séculaires.
• Patrimoine : À l’exemple des saints bretons, nous souhaitons favoriser l’attachement et la connaissance du patrimoine culturel et religieux de Bretagne. Le pèlerinage « Feiz e Breizh » convie à la méditation de la vie des saints locaux et à la diffusion des cantiques de langue bretonne.

Le pèlerinage est accessible à tous, la marche se faisant en chapitre, unissant ceux qui chantent, méditent et prient. Ce pèlerinage est conçu pour permettre à toutes les générations d’y participer ; ce sont des familles entières qui marchent à cette occasion, développant ainsi une véritable chrétienté d’enracinement.

L’accompagnement spirituel est un point essentiel de ces deux jours. Ainsi, plusieurs prêtres diocésains, de la Fraternité Saint-Pierre, de l’Institut du Christ-Roi et de la Fraternité Saint-Vincent-Ferrier accompagnent ce « pèlerinage pour la Bretagne ». Le pèlerinage respecte pleinement le droit de l’Église, le Catéchisme de l’Église catholique et le Magistère. Il s’inscrit dans la pleine communion avec l’Église diocésaine et avec Monseigneur Raymond Centène, évêque de Vannes.

Les pèlerins se mettront en marche le 17 septembre au matin depuis Guénin vers le sanctuaire de Sainte-Anne-d’Auray, mère de la Sainte Vierge Marie et grand-mère du Christ. C’est ici que sainte Anne est apparue en 1623. C’est donc ici que la patronne de la Bretagne et des Bretons est spécialement honorée depuis les premiers pèlerinages du XVIIe siècle. Les organisateurs lancent donc cette invitation : « Amis, ne restez pas immobiles, ne soyez pas reclus : venez marcher, prier, chanter et vous fortifier avec nous ! »

Au programme :
• Thème du pèlerinage 2022 : « Bretagne, terre de mission »
• Saint patron du samedi : le Bienheureux Père Julien Maunoir
• Saint patron du dimanche : Saint Louis-Marie Grignion de Montfort

• Samedi 17 septembre au matin, les pèlerins ont rendez-vous à Guénin (56) pour la messe à 8 h 15. Les pèlerins marcheront 28 kilomètres pour rejoindre le bivouac dressé à Bieuzy-Lanvaux à Notre-Dame de Fatima, où se déroulera l’inauguration d’un calvaire par l’association SOS Calvaires. La soirée sera animée par un feu de veillée centré sur la vie de Salaün ar Foll, avec chants et jeux bretons, suivie d’une procession aux flambeaux et d’une adoration nocturne au Saint-Sacrement.

• Dimanche 18 septembre, la colonne des pèlerins franchira encore 20 kilomètres pour atteindre Sainte-Anne-d’Auray et sa basilique où le Père Louis-Marie de Blignières, Prieur de la Fraternité Saint-Vincent-Ferrier de Chémeré-le-Roi, célèbrera, à 15 h 30, la Messe solennelle de clôture de l’édition 2022 du Pèlerinage « Feiz e Breizh ». L’arrivée à Sainte-Anne-d’Auray sera accompagnée, ainsi que la messe, par le bagad Feiz & Sevenadur composé d’une cinquantaine de sonneurs et batteurs.

Pour s’inscrire et pour tout renseignement : www.feiz.bzh

À propos du rédacteur Eflamm Caouissin

Marié et père de 5 enfants, Eflamm Caouissin est impliqué dans la vie du diocèse de Vannes au niveau de la Pastorale du breton. Tout en approfondissant son bagage théologique par plusieurs années d’études, il s’est mis au service de l’Eglise en devenant aumônier. Il est Directeur de Publication d'Ar Gedour.

Articles du même auteur

[PATRIMOINE] Les splendides bannières LE MINOR

L’histoire entre la maison LE MINOR et les bannières de procession est une histoire qui dure depuis plus de 60 ans. En effet, c’est en 1953 que...

Les messes en breton ou avec cantiques bretons pour le week-end des 16, 17 et 18 septembre 2022

Amzer-lenn / Temps de lecture : 1 minVous ne savez pas encore où aller à …

Un commentaire

  1. Hélas, malgré le décalage de date, le pélé de Loublande de st Clément à Nantes tombe encore à la même date cette année, empéchant une grande partie des nantais d’être présents… quel dommage !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.