Saints bretons à découvrir

Le Trio Pêr Vari Kervarec, Eliaz Le Bot, Tony Dudognon prépare un premier album

Amzer-lenn / Temps de lecture : 3 min
Dimanche après-midi à l’église Notre-Dame de Rosporden, des sonneurs d’exception ont donné un superbe récital devant près de 200 personnes

Après un peu plus de 2 ans d’existence et de nombreux concerts dans les Eglises et Cathédrales de Bretagne et d’ailleurs (Quimper, Bourg-en-Bresse, Agde, Tréguier, Pont-l’Abbé, Hennebont, Lannion, Ploaré..), le Trio Kervarec/Le Bot/Dudognon enregistre à l’heure actuelle à la Cathédrale de Quimper son premier CD, intitulé « Kan an Anaon » (le Chant des Trépassés). Bien plus qu’un CD, « c’est  un hommage musical pour toutes les âmes qui ces derniers mois et particulièrement durant le premier confinement, se sont vues partir seules. Un thème osé qui tenait à coeur à Per Vari Kervarec, celui qui perpétue avec d’autres l’héritage de Yann-Fañch Kemener, passeur incontournable de mémoire qui sera parvenu à transmettre. » (Eflamm Caouissin)

Origine du projet

C’est en Novembre 2019 que Tony Dudognon et Pêr Vari Kervarec ont débuté leur aventure en allant sonner avec Fañch Le Goff dans une première saison de 35 dates à travers la Bretagne. Les mois passent, le Covid aussi.. mais les idées sont de plus en plus nombreuses.

En Décembre 2020, Fañch quitte le trio, pour des raisons professionnelles, tout naturellement Pêr Vari pense à Eliaz Le Bot (avec qui il joue déjà dans une autre formation) pour rejoindre ce trio et même de le repenser avec l’arrivée du saxophone en plus du biniou, ce qui renchérit le discours musical, qui apporte une musicalité et une expression se mariant parfaitement avec l’orgue et le chant dans les acoustiques particulières des édifices religieux.

Le trio travaille pendant l’Hiver-Printemps 2021 autour d’un concert osé à propos des croyances bretonnes envers l’Au-Delà mais en faisant un lien avec ces personnes qui sont partis  dans ces conditions étranges du COVID, période où les cérémonies d’adieu (visites, enterrements en Eglise étaient interdits dans de nombreuses régions.

« Un thème sombre, songeront certains. A première vue, on pourrait le penser, mais c’est un répertoire lumineux que le trio déroule pour vous. Nos cantiques et chants populaires, du populaire Salud Iliz ma farrouz au très connu Marv e ma mestrez, dans une libre interprétation, reprennent vie pour rendre hommage à nos morts, pour conter l’espérance de l’au-delà. Et c’est plutôt réussi. Tout comme cette reprise très personnelle de Aet on, poème de Donatien Laurent mis en musique par Alan Stivell et qui rappelle que la mort tant redoutée n’est qu’un passage, comme le terme breton de trepas (passage, couloir) le laisse entendre. Le public, à travers toute la Bretagne, a plébiscité ce spectacle. Il suffit d’écouter les spectateurs au sortir du spectacle pour être assuré que le trio les a emporté. «  (Eflamm Caouissin)

A quoi servira l’argent collecté ?

« Nous avons fait le choix de l’auto-production, c’est-à-dire de financer nous-mêmes les frais engendrés par la production, pour plus d’indépendance et la possibilité d’utiliser le résultat de notre travail comme nous l’entendrons par la suite. » confie le trio.

Cette auto-production a un coût et, plus que jamais, le Trio Kervarec/Le Bot/Dudognon a besoin du soutien du plus grand nombre pour mener à bien ce projet et assumer tous les frais de production. Vous pouvez nous apporter votre aide, grâce à cette cagnotte, en optant pour la précommande du CD !

Pour accéder à la page de financement et réserver votre CD, rendez-vous sur ce lien.

À propos du rédacteur Redaction

Les articles publiés sous le nom "rédaction" proviennent de contributeurs occasionnels dont les noms sont publiés en corps de texte s'ils le souhaitent.

Articles du même auteur

Les saint fondateurs, vénérables témoins de la fondation de nos églises

Amzer-lenn / Temps de lecture : 5 min Nous vénérons au cours des célébrations de …

A paraître : Yann-Vari Perrot, une âme pour la Bretagne (de Youenn Caouissin)

Amzer-lenn / Temps de lecture : 4 minCe livre aurait dû sortir bien plus tôt, …

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *