Saints bretons à découvrir

LES GEDOURION AU TRO BREIZ 2011

Amzer-lenn / Temps de lecture : 1 min

A l’occasion du Tro Breiz 2011, l’ensemble vocal GEDOUR AR MINTIN avait proposé un concert spirituel à l’étape de Pordic, le 5 août dernier. Concert qui a attiré environ 500 personnes dans l’église, pour écouter simplement ou pour prier. Les Gedourion, malgré leur nombre restreint dû à une prestation en semaine, ont conquis l’assemblée par leurs chants bretons, gallo, français, latin, et par un accompagnement orgue, whistles et violon. Si la formule du concert spirituel demande à ce que les applaudissements soient réservés pour la fin, cette façon d’aborder le répertoire chanté et de le proposer ainsi au public permet de transmettre pleinement l’aspect spirituel de ces chants.  C’est donc de cette manière que les Gedourion ont proposé un répertoire marial, dans lequel ils invitaient parfois le public à chanter. Notons une particularité 2011 :  l’interprétation d’un titre issu du Llibre Vermell de Montserrat, que la chorale a intégré à son répertoire suite à la mise en place d’une pièce de théâtre effectuée fin 2010. Enfin, la voix de la soliste, Solenne, accompagnée des choeurs, aura subjugué plus d’un participant à ce concert.

2011-08-06(64)PordicconcertGedourion.JPG

À propos du rédacteur Eflamm Caouissin

Marié et père de 5 enfants, Eflamm Caouissin est impliqué dans la vie du diocèse de Vannes au niveau de la Pastorale du breton. Tout en approfondissant son bagage théologique par plusieurs années d’études, il s’est mis au service de l’Eglise en devenant aumônier. Il est Directeur de Publication d'Ar Gedour.

Articles du même auteur

La Troménie de Marie au Pardon de Notre-Dame de Rumengol

Amzer-lenn / Temps de lecture : 3 minRumengol est un sanctuaire diocésain dédié à la …

Les prochains jours au Festival Interceltique de Lorient : les moments à ne pas manquer

Amzer-lenn / Temps de lecture : 4 minLe Festival Interceltique arrive déjà presque à sa …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.