Les saints qui guérissent en Bretagne

Amzer-lenn / Temps de lecture : 3 min

Depuis des centaines d’années, des dizaines de générations de fidèles adressaient aux Saints leurs suppliques diverses et variées, que ce soit Sainte Rita pour les causes désespérées ou encore Saint Antoine pour les affaires perdues. Cette prière aux saints a eu une place toute particulière en Bretagne, où chaque Saint faisait l’objet d’un culte populaire fort, et tout particulièrement au moment des pardons, où par exemple Saint Rivalan, Saint Thégonnec ou encore Saint Pol étaient notamment évoquées pour les maladies affectant la tête. Ces saints, « témoins historiques de la vocation universelle à la sainteté », sont autant d’intercesseurs qui peuvent, par leur attention aux fidèles catholiques d’aujourd’hui, nous aider à cheminer vers le Christ, et la sainteté.

L’ouvrage d’Hippolyte Gancel s’inscrit dans un quadruple dessein : faire découvrir aux jeunes générations l’histoire de ces Saints catholiques de nos paroisses ; ancrer cette histoire dans un patrimoine commun, faits de dévotion, de prières et d’actes de foi ; marquer les distinctions entre les saints, en faire découvrir la multitude aux catholiques d’aujourd’hui et surtout poser, de manière implicite, cette simple question du miracle. Cette dynamique sert un propos plus grand : mettre à disposition de tous un témoin de la ferveur d’antan, de tous ces actes de Foi qui s’opposent tant au matérialisme de notre monde actuel.

Le livre est particulièrement fourni, détaillé et plein d’images de qualité, où l’on pourra admirer tout ce discret patrimoine catholique de Bretagne, de la Bannière de Saint Maurice à Plounévez-Quintin au reliquaire de Notre Dame de Délivrance à Plémet, en passant par le tombeau de Saint Gobrien à Saint Servant sur Oust. Ainsi, même les simples curieux pourront s’émerveiller devant ce riche patrimoine de Bretagne tout en découvrant la vie de centaines de Saints, qu’ils soient bretons ou pas d’ailleurs. Ainsi la vie de notre Saint breton Efflam pourra-t-elle être découverte aux côtés de la vie de Saint Maurice ou celle de Saint Nicolas !

L’ensemble n’est pas romancé, et reste dans un style très factuel, précis, – universitaire – diraient certains lecteurs, où les différentes maladies évoquées posent implicitement la question de la croyance aux miracles. Loin d’être récente, cette question trouvait déjà une belle réponse dans l’ouvrage La Cité de Dieu, de Saint Augustin, suite aux multiples guérisons miraculeuses qui avaient accompagnées les reliques de Saint Etienne en Numidie : « Même aujourd’hui, il se fait des miracles au nom du Christ soit par ses sacrements, soit par les prières et les reliques de ses saints[1] A la suite de Saint Augustin, nos ancêtres avaient une vraie confiance en leurs saints, en leur bienveillance et dans leur intercession auprès de Dieu.

Les saints qui guérissent en Bretagne est donc un ouvrage à découvrir et à faire découvrir autour de nous, que ce soit pour l’aspect patrimonial et culturel, ou pour son apport spirituel et historique.

[1] De Ciu., XXII. VIII

Cet article est paru initialement en 2021 dans Kroaz ar Vretoned, dont les articles ont été versés au Fond Ar Gedour par Augustin Debacker suite à l’arrêt des publications de KaV.

À propos du rédacteur Eflamm Caouissin

Marié et père de 5 enfants, Eflamm Caouissin est impliqué dans la vie du diocèse de Vannes au niveau de la Pastorale du breton. Tout en approfondissant son bagage théologique par plusieurs années d’études, il s’est mis au service de l’Eglise en devenant aumônier. Il est le fondateur du site et de l'association Ar Gedour et assure la fonction bénévole de directeur de publication. Il anime aussi le site Kan Iliz (promotion du cantique breton). Après avoir co-écrit dans le roman Havana Café, il a publié en 2022 son premier roman "CANNTAIREACHD".

Articles du même auteur

L’UBAPAR, 40 ans d’animation en milieu rural en Bretagne

Amzer-lenn / Temps de lecture : 1 minD’an 20 a viz Ebrel 2024 e vo …

Fête de la Bretagne 2024 à Paris, demandez le programme !

Amzer-lenn / Temps de lecture : 1 minVenez fêter la culture Bretonne, dans le XIVème …

Un commentaire

  1. Mad penn zo ?
    Quelles sont les prédispositions d’Ana dans la mythologie celte et ses gens ?
    Merci de votre réponse. Ronan

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *