Saints bretons à découvrir

LEVR OFERENN * AR SULIOÙ : les éditions Penkermin publient un paroissien breton !

Amzer-lenn / Temps de lecture : 3 min

Les Editions Penkermin, qui avaient déjà édité une Bible en breton en 2018, viennent de publier un levr-oferenn en breton unifié, à découvrir ci-dessous. Jusqu’à présent existait le Levr Oferenn édité par le Minihi Levenez, qui est spécifique au diocèse de Quimper & Léon, même s’il rend encore aujourd’hui de grands services bien au-delà de ce diocèse. La différence est principalement ici dans l’orthographe utilisée (peurunvan) ainsi que dans la traduction, puisqu’elle tient compte des modifications du missel romain en français à venir pour l’Avent prochain. Vous pouvez aussi retrouver les textes de la messe chrismale.

L’édition de ce paroissien est très restreinte, en vue de l’édition des livres liturgiques officiels, qui sont encore attendus (notamment le Missel Romain en breton attendu et sur lequel travaille la commission interdiocésaine) comme le mentionne la préface de l’ouvrage : “En attendant l’heureux temps où paraitra une traduction officielle de la liturgie latine en langue bretonne, nous espérons que ce Levr Oferenn favorisera chez les fidèles brittophones une meilleure participation à la vie liturgique et une adhésion plus complète au mystère du Christ”.

Pennad e brezhonegArticle en français

Embannet eo bet gant an ti-embann Penkermin ul levr-oferenn e brezhoneg peurunvan, evit ar Sulioù hag ar gouelioù, gant lennadennoù an tri bloavezh lidadel hervez stumm ordinal an deved roman.

Al lidreizh hag ar pedennoù  zo bet troet eus ar Missale Romanum (trede embannadur eus 2008), bet azgwelet diwar an droidigezh e brezhoneg peurunvan bet anavezet gant ar Vatican e 2013. Al lennadennoù int tennet eus Ar Bibl troet e brezhoneg, embannadur PENKERMIN 2018.

Ment A5, 832 pajenn e paper bibl, ar rubrikoù moulet e ruz, keinadur gwriet, goloenn reut e danvez heñvel-lêr, titl e lizherennoù alaouret, daou sined.

Priz ar skouerenn, 48 euro.

Moulladur e bihan nivez, da c’hortoz embannidigezh levrioù lidadel kefridiel. Emañ war ar stern an eil levrenn (levr-oferenn ar sizhun), hag an trede (levr-oferenn ar sent ha lidvezhioù all).

 

(E gwerzh gant Tiegezh Santez Anna ha dre Ar Gedour).

Les éditions Penkermin viennent de publier un livre de messe en breton unifié, pour le dimanche et les fêtes principales, avec les lectures pour les trois années liturgiques selon la forme ordinaire du rit romain.

L’ordinaire et les oraisons sont traduits du Missale Romanum (troisième édition de 2008), révisés à partir de la traduction en breton unifié reconnue par le Vatican en 2013. Les textes bibliques sont extraits de Ar Bibl troet e brezhoneg aux éditions PENKERMIN 2018.

Format A5, 832 pages en papier bible, rubriques imprimées en rouge, reliure cousue, couverture rigide de couleur noire en simili cuir, titre en lettres dorées, deux signets.

Prix unitaire, 48 euros.

Impression limitée, en vue de l’édition de livres liturgiques officiels. En préparation un deuxième tome (livre de messe de semaine) et un troisième tome (livre de messe des saints et offices divers).

 

(En vente auprès de la communauté de Lann-Anna et de Ar Gedour. )

À propos du rédacteur Erwan Kermorvant

Erwan Kermorvant est père de famille. D'une plume acérée, il publie occasionnellement des articles sur Ar Gedour sur divers thèmes. Il assure aussi la veille rédactionnelle du blog et assure la mission de Community Manager du site.

Articles du même auteur

“En quête d’esprit” : Les églises, une espèce en voie de disparition

Amzer-lenn / Temps de lecture : 1 minDans son émission EN QUETE D’ESPRIT, Aymeric Pourbaix …

[BOQUEN] L’abbaye ouverte pour les Journées du Patrimoine

Amzer-lenn / Temps de lecture : 1 min Les journées du patrimoine auront lieu également …

2 Commentaires

  1. Doue d’ho pennigo !
    On ne peut pas tout dire dans un court article sur cette “affaire”, aussi j’ajoute que le missel de Job an Irien a été interdit par Rome et toléré adexperimentum par l’&vêque du lieu. Si Rome l’a interdit c’est pas seulement pour une question orthographique… En fait tout le travail de la commission interdiocésaine 56 et 22 a été écarté dans cette version de Mgr Favé qui s’était auto-attribué les imprimatur des textes préparatoires au Missel An Irien.
    Cette édition ne peut pas, en droit, servir pour une messe, mais au point de dérive de la liturgie depuis le concile : pourquoi pas ? Après tout !
    De toutes façons c’est cuit :il n’y a plus de messes en breton presque nulle part car il n’y a plus de peuple chrétien bretonnant.

    • Overenn vrezhonek bep sadorn e Minihi Levenez (Trelevenez), a-hed ar bloaz, gant Job an Irien.

      Bet on en un overenn e brezhoneg penn da benn er Folgoad, nevez ‘zo , da vare ar pardon (400 a dud, pe war-dro, en overenn.)

      Ur bobl kristen brezhoneger, n’eus ket anezhi ken ? Bez ez eus anezhi peogwir ez an da overennoù brezhonek alies.
      Arrabat fallgaloniñ, an dra fallañ a vije!

      Kalon deoc’h

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *