Saints bretons à découvrir

L’if, un symbole d’éternité

Amzer-lenn / Temps de lecture : 2 min

Pourquoi l’if (Taxus baccata) est-il souvent considéré comme un symbole d’éternité ? L’if est un arbre conifère qui ressemble beaucoup au sapin avec ses feuilles en forme d’aiguille de couleur vert sombre. Néanmoins, l’if ne produit pas de résine, ni de cône mais des baies rouges.

Des propriétés particulières

Dans son Dictionnaire des plantes médicinales et vénéneuses de France, Paul Victor Fournier nous raconte que l’arbre était vénéré par les Celtes, que selon Jules César, le suc d’If servait à empoisonner les armes de tribus gauloises et que le médecin grec Dioscoride, chirurgien des armées de Néron, avait même peur d’être empoisonné en dormant sous ses feuilles. Mais au-delà de l’aspect poison, il est parfois un remède. Ainsi, des glucosides synthétisés à partir d’extraits de l’if, dont le Docétaxel, sont utilisés en oncologie pour traiter certains cancers mais avec beaucoup de précautions car ils sont très irritants.

Immortalité ?

Nous retrouvons plusieurs raisons, aux facteurs historiques, culturels et botaniques, qui associent cet arbre à l’immortalité et à l’éternité. Déjà, sa longévité est à souligner, car ce sont des arbres à croissance lente pouvant vivre pendant des siècles, voire plus d’un millénaire. Leur durée de vie exceptionnelle a contribué à les associer à l’idée d’éternité.

Eternité ?

Par ailleurs, l’if ayant une résistance importante aux maladies, aux parasites et aux conditions environnementales difficiles, cette résilience a renforcé l’idée d’éternité car ils survivent ainsi à travers le temps. C’est d’ailleurs une des raisons de son utilisation dans les cimetières. De nombreux ifs y sont plantés, ce qui crée une association entre l’arbre et la mémoire des défunts. Car cet arbre a également des connotations religieuses. Il a ainsi été associé à des croyances païennes pré-chrétiennes, où il était considéré comme un arbre sacré prenant ses racines dans le monde des morts qui monte vers le monde spirituel. Plus tard, la tradition chrétienne a continué à utiliser l’if pour symboliser la résurrection et l’éternité, et le lien entre la terre et le ciel. L’if est ainsi devenu au fil du temps un symbole de commémoration et de perpétuation de la mémoire, mais aussi de l’attachement de l’Homme à une double appartenance, terrestre et céleste.

Notons que la signification symbolique de l’if peut varier d’une culture à l’autre, et dans certaines d’entre elles, il peut avoir des significations différentes ou être associé à d’autres concepts. Cependant, l’idée d’éternité est l’une des interprétations les plus répandues de son symbolisme.

J’apprécie cet article : je fais un don

À propos du rédacteur Stella Gigliani

L'une des touches féminines d'Ar Gedour. Elle anime en particulier la chronique "La belle histoire de la semaine".

Articles du même auteur

Pardon Sainte Anne-des-Bois (Berné)

Dynamiser les Pardons bretons : préserver l’héritage culturel et spirituel des campagnes

Amzer-lenn / Temps de lecture : 8 minLes pardons bretons, ces rassemblements mêlant tradition religieuse …

Participez au prochain album des Sonerien Du

Amzer-lenn / Temps de lecture : 2 minNé en 1972 de la volonté d’une bande de potes-musiciens …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *