Saints bretons à découvrir

L’ordination épiscopale de Mgr Ivan Brient aura lieu le 4 décembre 2022

Amzer-lenn / Temps de lecture : 1 min

Le Père Ivan Brient, auparavant vicaire général du Diocèse de Vannes vient d’être nommé évêque auxiliaire du Diocèse de Rennes, Dol et Saint-Malo. Nous nous en étions fait l’écho la semaine passée.

Cette annonce est un coup dur notamment pour la communauté bretonnante du Diocèse de Vannes qui voit partir l’un de ses prêtres capable de célébrer en breton mais accompagnant aussi la pastorale en langue bretonne. Toutefois, cette nomination augure aussi de belles choses à venir sur le diocèse de Rennes.

L’ordination épiscopale de Mgr Brient aura lieu le 4 décembre 2022 en la cathédrale Saint-Pierre de Rennes, à 15h30.

À propos du rédacteur Eflamm Caouissin

Marié et père de 5 enfants, Eflamm Caouissin est impliqué dans la vie du diocèse de Vannes au niveau de la Pastorale du breton. Tout en approfondissant son bagage théologique par plusieurs années d’études, il s’est mis au service de l’Eglise en devenant aumônier. Il est le fondateur du site et de l'association Ar Gedour et assure la fonction bénévole de directeur de publication. Après avoir co-écrit dans le roman Havana Café, il a publié en 2022 son premier roman "CANNTAIREACHD".

Articles du même auteur

[KERANNA] Oferenn e brezhoneg d’ar 5/02/23- Messe en breton (+ feuille téléchargeable)

Amzer-lenn / Temps de lecture : 1 min Disul, d’ar 5 a viz C’hwevrer 2023 …

Bilan 2022 des actions d’Ar Gedour et projets 2023

Amzer-lenn / Temps de lecture : 5 minAr Gedour fête cette année ses douze ans …

3 Commentaires

  1. O vezañ ma oar an Ao Brient ar brezhoneg, ha m’emañ plijus-kenañ ouzh e selaou….daoust hag e vo un tamm brezhoneg a-hed an overenn-mañ pe diwezhtoc’hig?
    .
    Etant donné que le P. Ivan Brient est un excellent bretonnant, très agréable à écouter, y aura-t-il au cours de sa messe d’ordination épiiscopale un peu de breton (lecture, Santel,…).
    .
    Ou alors – on peut rêver – une messe en breton (par exemple el samedi soir) , ne seraiit-ce qu’une fois par mois?, Les Rennais, même ceux qui sont loin de l’Eglise pour une raison ou une autre, y seraient sans doute sensible…. En tout cas, il sauraient de la chance…..

  2. Si le père BRIENT est amené à célébrer en breton, ce sera pour annoncer le Christ ressuscité à davantage de monde, pas pour parler breton. Si la motivation est identitaire, il n’y a aucun intérêt. Si la motivation est pastorale et pour annoncer l’Evangile et toucher les cœurs de la diaspora bretonnante (le breton est également enseigné en Ille-et-Vilaine) dans une démarche véritable pour chercher Dieu, c’est effectivement à demander humblement. Il y a quelques années, on pouvait vivre la messe en breton chez les dominicains de Rennes.

    • C’est effectivement le sens de proposer une messe en breton, que ce soit à Rennes ou ailleurs. Sinon, on tombe dans un travers qui perdrait le sens même de la messe. C’est aussi en ce sens qu’une aumônerie se crée dans une école immersive (article à venir) et que d’autres actions sont en cours sur le diocèse de Vannes (par exemple).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *