Saints bretons à découvrir

Maodez Glanndour, a-vremañ ankounac’haet ? Maodez Glanndour, le grand oublié ?

Amzer-lenn / Temps de lecture : 3 min

Pennad e brezhonegArticle en français

Loeiz ar Floc’h (1909-1986), Maodez Glanndour dindan e anv-pluenn, a oa ur beleg santel hag ul lenneg brezhoneger brudet. Doktor war ar brederouriezh, aotreeg war an deologiezh, e voe un difenner eus an Iliz ha Breizh. E 1956 e voe anvet da berson Louaneg e-lec’h ma chomas betek e varv. Adlañset en deus eno pardonioù hag adsavet glad relijiel Louaneg. E brezhoneg e voe ur skrivagner, ur barzh, un enklasker war ar sevenadur-pobl, ur sonaozour, ur prederour hag un doueoniour stag ouzh hengoun an Iliz. Krouet en deus kelaouennoù, aozet retredoù ha troet un darn vras eus ar Bibl.

Aet da anaon 34 bloaz ‘zo ez eo aet diwar memor ar Vretoned, hini an Dregeriz pergen, ha zoken hini an Emsav. Nebeut e vez komzet diwar e benn. Alies, evel evit pennoù-uhel all a Vreizh, e vezer techet da gomz hepken diwar-benn ar skrivagner m’eo bet, en ur lezel a gostez e bersonelezh a veleg. Evit enoriñ anezhañ evel ma ‘z eo dleet evel un dudenn a-bouez e Breizh en 20vet kantved, ez eus ezhomm eus ur buhezskrid anezhañ, klok a-walc’h hag en div yezh. Dav e vefe adembann ha treiñ lod eus e oberennoù (e ti Al Liamm e kaver lod anezho, e brezhoneg nemetken avat) ha reiñ anezho da vezañ anavezet gant ar brasañ niver.

Ezhomm ‘zo eta tud da labourat a-youl vat evit tizhout ar pal-mañ. Klask a reomp a-hent all testenioù tud o deus anavezet anezhañ.

Embannet eo bet ganimp nevez ‘zo en div yezh skeudennoù deol gant ur bedenn da c’houlenn gwenvidikadur an Aotrou Loeiz ar Floc’h. O goulenn a c’hellit war al lec’hienn  www.anne-floch.com.

 

Loeiz ar Floc’h (1909-1986), de son nom de plume Maodez Glanndour, fut un saint prêtre et un érudit bretonnant de renom. Docteur en philosophie, licencié en théologie, il fut un défenseur de l’Eglise et de la Bretagne. Il fut nommé recteur de Louannec en 1956 où il resta jusqu’à sa mort. Il y a relancé des pardons et restauré le patrimoine religieux. Son oeuvre en breton est immense : écrivain, poète, chercheur sur la culture populaire, musicien, philosophe, théologien attaché à la tradition de l’Eglise. Il a fondé des revues en breton, organisé des retraites et traduit une grande partie de la Bible.

Décédé il y a 34 ans, il a été largement oublié par les bretons, les tregorois, et même dans le milieu bretonnant où on parle peu de lui. Tout comme d’autres personnalités bretonnes, on a tendance à ne parler que de l’écrivain, en le dissociant du prêtre qu’il était. Pour redonner sa place à la figure importante qu’il fut pour la Bretagne du 20e siècle, il manque tout d’abord une biographie bilingue complète de Loeiz ar Floc’h. Il faudrait également rééditer et traduire certains ouvrages (certains livres sont disponibles chez Al liamm mais uniquement en breton) et les rendre plus accessibles au grand public.

Nous cherchons toutes les bonnes volontés pour nous aider dans cette grande tache. Nous recherchons également des témoignages de personnes qui l’ont connu.

Récemment, des images bilingues ont été éditées avec une prière pour demander la béatification de l’abbé Loeiz ar Floc’h. Vous pouvez les commander sur le site www.anne-floch.com

Vous pouvez aussi commander un lot de 3 images directement sur Ar Gedour. Seule une participation aux frais de port vous est demandée.

À propos du rédacteur Redaction

Les articles publiés sous le nom "rédaction" proviennent de contributeurs occasionnels dont les noms sont publiés en corps de texte s'ils le souhaitent.

Articles du même auteur

Orgue et bombarde : aux origines d’un couple disparate

Amzer-lenn / Temps de lecture : 31 min“… nous respectons ceux qui sonnent avec leurs …

Chronique du Père Job an Irien : Kan Nedeleg / Chant de Noël

Amzer-lenn / Temps de lecture : 4 min Tad Job an Irien (les articles de …

3 Commentaires

  1. Ma ne faziomp ket, Maodez Glanndour a zo marvet e Gwareg lec’h e oa bet kaset da “ober e binijenn” gant an Eskopti Sant Brieg hag a gave re a levezon war ar yaouankiz Bro Dreger a vije gantan ?

    • D’am soñj e veskit gant Bourdellez a zo marvet hag a zo e vez e ti Aogustinezed Gwareg. Ur seurt “aluzenner” eus ar CELIB an hini e oa bet, ha gwir eo, lakaet e ‘pinijenn’ e Gwareg. Digantañ en deus desket kalz Maodez Glanndour evit mestroniañ ar yezh.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *