[MELRAND] Le calvaire vandalisé a été restauré

Amzer-lenn / Temps de lecture : 1 min

Rappelez-vous : 15 édifices religieux avaient été vandalisés il y a plusieurs mois, en fin d’année 2013. Le calvaire de Melrand faisait partie de ceux-là, les statues ayant été arrachées. Le calvaire vient d’être restauré, les statues étant désormais fixées par des barres de fer. Le coût de cette restauration est de 2400 euros. Des photos sont disponible ici

Add du 27/10/2014 : L’auteur des 13 dégradations sur édifices religieux (il en avait reconnu 15) a fait l’objet d’une condamnation d’un an de prison avec sursis et de 25000 euros de dommages et intérêts. Il est aussi interdit de territoire sur la commune de Melrand et est tenu à une obligation de soins. Comment considérer que le vandalisme cessera ou diminuera avec de telles condamnations ? Les églises de Roudouallec et Gourin, qui viennent d’être cambriolées, risquent malheureusement de ne pas être les dernières. 

À propos du rédacteur Eflamm Caouissin

Marié et père de 5 enfants, Eflamm Caouissin est impliqué dans la vie du diocèse de Vannes au niveau de la Pastorale du breton. Tout en approfondissant son bagage théologique par plusieurs années d’études, il s’est mis au service de l’Eglise en devenant aumônier. Il est le fondateur du site et de l'association Ar Gedour et assure la fonction bénévole de directeur de publication. Il anime aussi le site Kan Iliz (promotion du cantique breton). Après avoir co-écrit dans le roman Havana Café, il a publié en 2022 son premier roman "CANNTAIREACHD".

Articles du même auteur

[AURAY] Conférence sur Pierre de Keriolet le 21 février 2024

Amzer-lenn / Temps de lecture : 1 minL’ensemble paroissial Auray-Pluneret (Morbihan) propose, mercredi 21 février …

Le projet missionnaire breton du Diocèse de Vannes : où en est-on ?

Redécouvrez le projet missionnaire breton proposé par le Diocèse de Vannes, pour continuer à le mettre en place : il est disponible en téléchargement directement ici

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *