Un Pape chez les Bretons – Sainte Anne d’Auray 20 septembre 1996

Amzer-lenn / Temps de lecture : 1 min

En langue bretonne et française, à travers des images tournées sur place et des témoignages, cette vidéo relate l’événement exceptionnel de la venue du Pape Jean-Paul II à Ste Anne d’Auray le 20 septembre 1996.

À propos du rédacteur Eflamm Caouissin

Marié et père de 5 enfants, Eflamm Caouissin est impliqué dans la vie du diocèse de Vannes au niveau de la Pastorale du breton. Tout en approfondissant son bagage théologique par plusieurs années d’études, il s’est mis au service de l’Eglise en devenant aumônier. Il est le fondateur du site et de l'association Ar Gedour et assure la fonction bénévole de directeur de publication. Il anime aussi le site Kan Iliz (promotion du cantique breton). Après avoir co-écrit dans le roman Havana Café, il a publié en 2022 son premier roman "CANNTAIREACHD".

Articles du même auteur

[ROME] Messe à St Yves des Bretons ce jeudi 22 février 2024

Amzer-lenn / Temps de lecture : 1 minSi vous êtes à Rome en ce moment, …

Les 21 et 22 avril, rendez-vous au Kan ar Bobl, pour la grande finale

Amzer-lenn / Temps de lecture : 3 minLa finale 2024 des grandes rencontres de pays du Kan ar …

Un commentaire

  1. Une idée, en passant…. En droit canonique, il y a deux manières de déclarer une personne sainte:
    -canonisation par procès .
    – canonisation par acclamation. La plupart des Saints Bretons, et à Ste Anne d’Auray, Nicolazic, ont été acclamée saintes depuis des siècles. Par conséquent, l’Eglise Romaine, dont l’Eglise de France, devrait reconnaître aussi les saints Bretons.
    Trop longtemps, nous avons même eu une recherche d’équivalents de Saints autres pour ne pas reconnaître nos saints Bretons et gommer notre identité. Exemple: Saint Rumond à Audierne, qui a été transformé en Saint Raymond, personne totalement différente. De même pour Sainte Azilis, transformée en Ste Cécile….
    La reconnaissance de tous ces saints Bretons enrichirait alors spirituellement et culturellement non seulement la Bretagne, mais aussi factuellement l’Eglise de France et, par là, l’Eglise Romaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *