Saints bretons à découvrir

Pardon de Ste Anne d’Auray : la messe en breton sera animée par la chanteuse Anne Auffret

Amzer-lenn / Temps de lecture : 3 min
Extrait de la BD « Keranna »

Comme chaque année, une messe en breton est proposée à l’occasion du Grand Pardon de Sainte Anne d’Auray, dédié cette année plus spécialement à la paix dans le monde. La messe solennelle aura lieu à 10h30, mais la messe en breton aura lieu, comme nous l’avons annoncé, le 26 juillet à 9h en la basilique, présidée par le Père Ivan Brient et concélébrée notamment par le Père Matthieu Vannier, prêtre bretonnant nouvellement ordonné pour le diocèse de Vannes. Cette messe e brezhoneg débutera la grande journée du pardon.

Anne Auffret, animatrice de la messe en breton

La messe, préparée par l’équipe chargée de la messe mensuelle en breton qui a lieu le premier dimanche de chaque mois à Sainte Anne, sera exceptionnellement animée par la chanteuse Anne Auffret. Elle sera accompagnée par Céline Bourreau à la harpe, Marie-Anne Le Chenadec à la bombarde, Emmanuel Pottier à l’orgue.

Vous pouvez télécharger le livret de messe directement en cliquant sur ce lien.

Les Kanerion Pleuigner et un fest-deiz

Nous rappelons que l’équipe organisatrice déploie cette année le côté festif, en s’appuie sur la musique et Avec d’abord des invités, comme la chanteuse traditionnelle Anne Auffret, nous l’avons dit, mais aussi les Kanerion Pleuigner (chœur d’hommes chantant en langue bretonne), ou encore 80 choristes de toute la France, participant à un stage national de chœur liturgique. Un fest-deiz se tiendra à 17 h 30, le 26 juillet également. Les comités de chapelles et les paroisses bretonnes qui viendront sont invitées  venir, dans la tradition héritée d’autrefois, avec leurs bannières. Une dimension populaire bienvenue, et qui nous l’espérons permettra de continuer dans la convivialité. L’observateur aura pu constater en effet que les bars et restaurants ferment tôt après la journée de pardon, au grand dam du pèlerin qui s’attarderait bien.  Car un pardon, c’est aussi cela !

Anne Auffret & Annie Ebrel (Photo J. Kergourlay)

Anne Auffret  a commencé sa carrière en 1973 avec un premier album de chants accompagnés à la harpe celtique, Kanennou Santel . Elle effectue par la suite plusieurs tournées à l’étranger au début des années 1980 et rencontre en 1984 l’ensemble milanais Alia Musica qu’elle accompagne en concert. Dans le même temps, elle rencontre Yann-Fañch Kemener avec qui elle enregistre un premier album qui sera le début d’une collaboration régulière.

En 1991, elle sort Soñj, avec Jean Baron à la bombarde et Michel Ghesquière à l’orgue, qu’elle retrouvera pour d’autres collaborations. En 1993, elle retrouve Yann-Fañch Kemener pour un album en duo Roue Gradlon Ni Ho Salud, Chants Profanes et Sacrés de Bretagne. En 1994, elle forme l’ensemble Kan Telenn, avec Hoëla Barbedette et Muriel Desfontaine. En 2006, elle retrouve Jean Baron, accompagné de son compère Christian Anneix au biniou kozh, pour l’album Berjelenn. Elle a également collaboré avec Kristen Nogues, Dominig Bouchaud ou Pol Huelou.

À propos du rédacteur Eflamm Caouissin

Marié et père de 5 enfants, Eflamm Caouissin est impliqué dans la vie du diocèse de Vannes au niveau de la Pastorale du breton. Tout en approfondissant son bagage théologique par plusieurs années d’études, il s’est mis au service de l’Eglise en devenant aumônier. Il est Directeur de Publication d'Ar Gedour.

Articles du même auteur

La Troménie de Marie au Pardon de Notre-Dame de Rumengol

Amzer-lenn / Temps de lecture : 3 minRumengol est un sanctuaire diocésain dédié à la …

pardon de Kernascléden

Ne manquez pas le Pardon de Kernascléden les 14 et 15 août 2022

Amzer-lenn / Temps de lecture : 1 minLe pardon de Kernascléden approche à grands pas. …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.