« Le souffle de l’Awen » : l’album apaisant de Pascal Lamour

Amzer-lenn / Temps de lecture : 2 min

Pascal Lamour, connu dans le milieu artistique breton sous le nom d’électro-shaman, a signé en octobre dernier un nouvel album qui porte le nom évocateur de Souffle de l’Awen. En 15 titres, Pascal Lamour poursuit son exploration artistique de l’univers des druides.

Après le Chant de la Mandragore, opus très réussi qui conjuguait le conte et l’interprétation musicale du livre éponyme, il entreprend ici un voyage onirique et apaisé : il parcourt les quatre saisons celtiques, conjugue les éléments, les points cardinaux et les animaux qui leur sont liés, pour délivrer en quinze morceaux, une musique dynamique propre à la méditation et au voyage. Festive aussi, incantatoire souvent, cette musique est toujours sereine, appuyée par les percus sobres mais efficaces de Quentin Lamour et de Mourad Aït Abdelmalek, du violon de Raphaël Chevalier – le violoniste aux mille sourires décédé en septembre 2017 – et de la trompette enchanteuse de Youn Kamm.

 

Une échappée musicale pour entendre le souffle de l’Awen

L’artiste, qui d’habitude pousse l’expérimentation électro à une dimension initiatique en ajoutant de nouveaux sons aux instruments traditionnels, sort cette fois de ce chemin pour aller dans une direction plus sobre et épurée, en réalisant un disque qui garde ses influences celtiques avec un côté zen très surprenant de prime abord. Très certainement, cette musique saura vous aider à faire une pause dans le tourbillon de la vie quotidienne. Vous pourrez vous décider à vous poser un instant dans un fauteuil, de fermer les yeux et de vagabonder là où les musiciens vous mènent. Ici, vous sentirez la douce caresse du soleil jouant dans les feuillage de la forêt d’Huelgoat ou l’onde qui nappe avec douceur les roches granitiques du chaos, la pierre bretonne qui parle. Tel un faucon, vous vous élancerez à travers le ciel du Kornog et sillonnerez les Monts d’Arrée ou Brekilien (Brocéliande), sensibles à l’appel des ancêtres évoqués au tantad.  Vous vous laisserez guider à travers cet univers que seul Pascal Lamour est capable de nous brosser, tel un barde des temps modernes sculptant par chacun de ses titres autant de totems de granits aux vibrations lithiques. La pierre parle à celui qui écoute le silence. Le silence d’une échappée du tumulte journalier pour entendre le souffle de l’Awen et la mémoire des hommes…

Dans une époque où les gens tombent dans le désespoir, voilà une musique qui leur redonnera du coeur. Une perle pour un moment de bonheur. Un souffle de re-création. Un beau cadeau à offrir ou à s’offrir.

Avec ce 15 ème opus, Pascal Lamour mérite plus que jamais son nom de Shaman of Brittany.

À propos du rédacteur Eflamm Caouissin

Marié et père de 5 enfants, Eflamm Caouissin est impliqué dans la vie du diocèse de Vannes au niveau de la Pastorale du breton. Tout en approfondissant son bagage théologique par plusieurs années d’études, il s’est mis au service de l’Eglise en devenant aumônier. Il est le fondateur du site et de l'association Ar Gedour et assure la fonction bénévole de directeur de publication. Il anime aussi le site Kan Iliz (promotion du cantique breton). Après avoir co-écrit dans le roman Havana Café, il a publié en 2022 son premier roman "CANNTAIREACHD".

Articles du même auteur

[KERANNA] 400 personnes au pèlerinage des Bretonnants

Amzer-lenn / Temps de lecture : 2 minCe dimanche 7 avril, venus des cinq départements, …

L’UBAPAR, 40 ans d’animation en milieu rural en Bretagne

Amzer-lenn / Temps de lecture : 1 minD’an 20 a viz Ebrel 2024 e vo …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *