Saints bretons à découvrir

Un patronage à Saint Pol-de-Léon

Amzer-lenn / Temps de lecture : 2 min
De gauche à droite, les abbés Télisson, Courois, Jeanne Poisson, Martie-Noëlle Joly.

 

Associés à une époque révolue où l’église encadrait la jeunesse, les patronages refont leur apparition un peu partout en France, où ils complètent l’offre des centres de loisirs municipaux. Saint-Pol-de-Léon ne fait pas exception à la règle. Les anciens saint-politains ont encore en mémoire le patronage Sainte-Anne, rue de la Psalette, qui a encadré des centaines d’enfants jusque dans les années 1970. Sous l’égide de l’association Les ouvriers de Saint-Joseph que préside Marie-Noëlle Joly, le « patro » va renaître, à compter du 10 janvier prochain.

Patronage Saint-Joseph


Sous le nom de patronage Saint-Joseph, il prendra la forme d’activités éducatives et manuelles et bien sûr d’éveil à la fois. Dans un premier temps, l’accueil concernera les enfants, garçons et filles, de 7, 8 ans à 12-14 ans, le mercredi de 9 h 45 à 11 h 30. Et il pourra trouver à s’étoffer au gré des demandes et de l’encadrement. Cet accueil, gratuit, se fera dans l’enceinte de la chapelle Saint-Joseph rue de la Rive qui dispose aussi d’un vaste terrain clos.

 En lien avec les abbés Courtois et Télisson, prêtres de la Fraternité Saint-Pierre, Jeanne Poisson, ancien professeur des écoles, proposera des ateliers de calligraphie à la manière des Livres d’Heures du Moyen-Âge. Les parents seront les bienvenus « mais s’ils inscrivent leurs enfants pour occuper les temps de loisir, nous souhaitons offrir beaucoup plus à ces derniers, notamment un début de culture chrétienne… »

Initiation à l’art de l’enluminure


Pas de calligraphie chinoise ou arabe mais une vraie initiation à l’art de l’enluminure, ces miniatures autrefois illustratives des parchemins et des livres de prières. Chaque enluminure sera associée à un texte offrant l’opportunité d’un enseignement. L’atelier, qui se tiendra dans la sacristie ou l’abri du pèlerin, permettra concentration, application, sensibilisation à la beauté, fierté de l’oeuvre accomplie et aussi catéchèse. Le patro s’ouvrira-t-il ensuite au sport, aux jeux, aux sorties comme autrefois ? Il est bien sûr prématuré d’y répondre car leur devenir dépendra de l’intérêt des familles.

Pratique Contact et inscriptions : 06.07.09.79.58.

Source : Le Télégramme 26/12/2017

À propos du rédacteur Redaction

Les articles publiés sous le nom "rédaction" proviennent de contributeurs occasionnels dont les noms sont publiés en corps de texte s'ils le souhaitent.

Articles du même auteur

Pardon Sainte Anne-des-Bois (Berné)

Physique cantique en Bretagne

Amzer-lenn / Temps de lecture : 8 min Ce n’est qu’à partir des années 60 …

Jean Picollec, profession éditeur (une chronique de Bernard Rio)

Amzer-lenn / Temps de lecture : 4 minL’éditeur Jean Picollec est passé de l’autre côté …

2 Commentaires

  1. Bravo pour cette superbe initiative ! A quand la projection du film d’animation l’Etoile (The Star) qui obtient un grand succès auprès des familles américaines, mêlant comique, poésie et Hisoire , avec beaucoup de bobneur ?

  2. Oui très belle initiative que ce nouveau patronnage placé sous la protection de St Joseph.

    Il serait bien que parmi les activités proposées soit inclus le chant ! C’est très important de former les enfants au chant. C’est ainsi qu’il pourront ensuite participer à la messe ou durant d’autres offices ou cérémonies. N’oublions pas que « chanter c’est prier deux fois ». Sans compter qu’en Bretagne les cantiques sont suffisamment abondants!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.