Saints bretons à découvrir

Plouagat. L’avenir de l’église soumis à référendum

Amzer-lenn / Temps de lecture : 2 min

Faut-il sauver l’église Saint-Pierre ? Les habitants de la commune de Plouagat (22) vont devoir répondre à cette question. La mairie organise un référendum, le dimanche 1er septembre, pour savoir s’il faut engager des travaux de restauration évalués par l’expert à plus d’un million d’euros. Une somme qui pourrait fragiliser les finances communales.

A lire également
Plounérin. Les habitants se prononcent pour la rénovation de l’église

Depuis plus d’une dizaine d’années, l’église paroissiale de Saint-Pierre à Plouagat donnait des signes de fatigue. Les désordres se sont multipliés depuis trois à quatre ans, d’où la décision de la municipalité de demander une étude sur la solidité de l’édifice. L’expert en patrimoine culturel mandaté a souligné dans son rapport de nombreuses anomalies au niveau des murs, de la nef, de la charpente et du clocher…. Cet état de dangerosité a nécessité de prendre un arrêté de fermeture le 5 mars 2012. Evaluation du coût de la restauration ? 1.100.000 € HT environ, hors honoraires et frais financiers.
 

La moitié des électeurs au minimum
Après débats au sein du conseil, les élus ont conclu qu’ils ne pouvaient mettre en péril les finances communales, cet important investissement ne pouvant être réalisé que sur plusieurs échéances. En tout cas, sans demander son avis à la population. C’est pourquoi le conseil municipal a décidé de convoquer les électeurs de la commune, le dimanche 1er septembre, pour participer à un référendum décisionnel et répondre par « oui » ou « non » à la question : « Faut-il engager la restauration de l’église Saint-Pierre? ». Le projet de restauration de l’église soumis au référendum sera adopté si la moitié au moins des électeurs inscrits a pris part au scrutin et s’il réunit la majorité des suffrages exprimés. Le conseil sollicite le sous-préfet afin de réaliser les opérations de vote à la mairie dans la salle du conseil municipal (liste électorale arrêtée à 2.016 électeurs au 1er février 2013).
 

A Plounérin, le “oui” l’avait emporté
Un référendum portant sur la restauration d’une autre église avait organisé en 2010 à Plounérin, dans les Côtes-d’Armor. Le “oui” l’avait emporté assez largement

Source : Le Télégramme

À propos du rédacteur Eflamm Caouissin

Marié et père de 5 enfants, Eflamm Caouissin est impliqué dans la vie du diocèse de Vannes au niveau de la Pastorale du breton. Tout en approfondissant son bagage théologique par plusieurs années d’études, il s’est mis au service de l’Eglise en devenant aumônier. Il est le fondateur du site et de l'association Ar Gedour et assure la fonction bénévole de directeur de publication. Il anime aussi le site Kan Iliz (promotion du cantique breton). Après avoir co-écrit dans le roman Havana Café, il a publié en 2022 son premier roman "CANNTAIREACHD".

Articles du même auteur

Les saints qui guérissent en Bretagne

Amzer-lenn / Temps de lecture : 3 minDepuis des centaines d’années, des dizaines de générations …

[ROME] Messe à St Yves des Bretons ce jeudi 22 février 2024

Amzer-lenn / Temps de lecture : 1 minSi vous êtes à Rome en ce moment, …

3 Commentaires

  1. Il existes beaucoup d’entreprise qui sont disposés au bénévolat. Il existe aussi beaucoup d’écoles qui ne disposent pas de lieu de formations aux métiers du bâtiment. Il existe aussi des bénévoles. Il existe surtout des entreprise moins cher que celles que choisissent généralement l’état qui se blinde sous le couvert d’assurance et de garanties inutiles qui double les prix du marché. Avec la moitié et des gens raisonnables tout doit etre possible.

  2. Y-a-t-il eu plusieurs devis de restauration?
    Mise en concurrence des entrepreneurs…
    Ou bien la mairie a tout simplement demandé à un seul entrepreneur de chiffrer la restauration? Au quel cas on pourrait douter de l’ honnêteté du chiffrage des coûts de restauration
    Il faut exiger au moins trois chiffrages indépendants, c’est ce qui se fait quand on demande un devis… quel que soit la nature des travaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *