Saints bretons à découvrir
Accueil > Actualités / Keleier > [Plouégat-Guérand] Sous “parapluie”, le chantier de l’église avance

[Plouégat-Guérand] Sous “parapluie”, le chantier de l’église avance

Lu dans Ouest-France (18/01/2018) : A Plouégat-Guerand, on ne voit actuellement que le clocher, surmonté de son coq tout neuf. L’église est protégée d’un parapluie de tôles qui cache les échafaudages.

Le chantier

Depuis septembre 2016, l’église Saint-Agapit fait l’objet d’un gros chantier de restauration effectué par des entreprises spécialisées. Sur l’édifice de type Beaumanoir du XVIe, très dégradé par les infiltrations d’eau et les modifications hasardeuses apportées à la structure au fil des années, les travaux se succèdent sans relâche. Tout comme les réunions de chantier, fixées tous les quinze jours. « Entre la couverture en ardoises, les greffes sur les poutres anciennes, le remplacement des fermes défectueuses et les reprises des lambris de la voûte, c’est un chantier passionnant à suivre », reconnaît Jean-René Laour, élu en charge des bâtiments. Qui énumère la longue liste des pièces déjà restaurées.

Emmitouflé

Les tailleurs de pierre sont intervenus au niveau du clocher, qui a retrouvé tout son éclat. À son sommet, le coq rutilant domine la place. L’horloge paraît comme neuve, seul le cadran et les aiguilles sont d’origine. Les trois cloches, qui ne risquent plus de tomber sur la tête des paroissiens, tinteront dès la fin de ce chantier au long cours, en 2021. L’ogive de la porte principale a été reconstituée…
Mais la pièce la plus flamboyante est le nouveau vitrail, œuvre de l’Allemand Udo Zembok, un artiste verrier au parcours impressionnant. « Il a notamment réalisé le vitrail de la crypte de la cathédrale de Chartres », indique avec fierté, Annie Loneux, adjointe.
Durant cette première tranche, l’ouest de la nef s’est retrouvé emmitouflé par un imposant échafaudage. Aujourd’hui, pour la deuxième tranche, c’est toute la partie centrale de la nef qui est recouverte d’un parapluie en tôles. Le but est de mettre à l’abri des intempéries les ouvriers qui interviennent sur la toiture et au niveau de la charpente et des murs. Ces lourds travaux de restauration vont durer cinq ans pour un coût total de 1 775 000 € (1).

Refaire tous les calculs

« Le chantier est divisé en cinq tranches, la deuxième tranche s’achève en mai prochain, poursuit Annie Loneux. Les entreprises interviendront ensuite au niveau du transept et du chœur. »
La restauration des façades extérieures et les travaux intérieurs comme l’électricité et la mise en lumière de l’édifice feront partie des tranches 4 et 5 jusqu’en 2021. D’autres travaux concerneront le démontage des cinq autels avant leur restauration, le rafraîchissement des 70 statues en bois polychrome ou encore la réfection des peintures polychromes des pierres du porche sud. Le cadran solaire est l’un des trésors de Saint-Agapit : « Nous avons fait appel à un gnomoniste, qui doit refaire tous les calculs, afin de le restaurer. »

(1) Le chantier de 1 750 000 € est financé à 40 % par la Drac, 15 % par la Région, 25 % par le Département et 20 % par la commune et du mécénat.

À propos du rédacteur Erwan Kermorvant

Erwan Kermorvant est père de famille. D'une plume acérée, il publie occasionnellement des articles sur Ar Gedour sur divers thèmes. Il assure aussi la veille rédactionnelle du blog et assure la mission de Community Manager du site.

Articles du même auteur

vierge marie

Vendredi 25 mai à Lochrist: temps de prière bilingue breton -français pour fêter le mois de Marie.

Ce vendredi 25 mai à 18h en l’église de Lochrist (Diocèse de Vannes) : temps …

Quéven : Pardon de la Trinité le 27 mai 2018

Disul 27 a viz mae é vo lidet gouél en Drinded Santél é chapél en …

Un commentaire

  1. La restauration de l’église de Plouégat Guerrand me suggère de vous proposer une restauration en cours dans le Kalon Breizh. la restauration de l’église paroissiale de La Trinité-Langonnet, la seconce paroisse de la commune de Langonnet. L’église est fermée depuis près de 3 ans. Actuellement, le chantier de restauration en est à la réalisation de la seconde tranche des travaux: la journée du patrimoine en septembre 2017 et l’ouverture du chantier début octobre avec la présence de la Drac ont permis de découvrir la beauté de la restauration. Contacter la mairie de Langonnet.
    H. Cadouellan

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *