Saints bretons à découvrir

Pondi : le château sera de «Velours et dentelles» cet été

Amzer-lenn / Temps de lecture : 3 min

pondi.jpg« Velours et dentelles », c’est le nom de l’exposition d’été qui se tiendra, du 15 juin au 15 septembreau château des Rohan. Cette année, les costumes bretons sont mis à l’honneur.

Changement de décor, cet été, au château. Après le métal de Rol, la saison dernière, place à « Velours et Dentelles ». L’exposition 2013 sera en effet consacrée aux costumes bretons, sous l’égide du Pontivyen Jorj Belz. Il est l’un des acteurs incontournables de la culture bretonne, ancien enseignant d’histoire-géographie à Pontivy, et un vrai passionné du sujet. Il faut dire que, depuis tout petit, il vit dans le milieu ; sa maman était repasseuse de coiffes et couturière. Alors il en a vu passer, du tissu et des froufrous ! 

Une collection pour le patrimoine 

« C’est par elle que j’ai appris, dit-il, et parce que j’ai côtoyé beaucoup de monde qui fabriquait des costumes, je leur ai toujours posé beaucoup de questions ». Sa collection personnelle est donc très étoffée. Des dons de famille, principalement, mais également des achats qu’il fait depuis de longues années, « Ce n’est pas pour moi, assure le fin connaisseur, je veux garder une trace de tout ça pour le rendre public, pour le patrimoine breton ». Il y a 20 ans, quand la Kerlenn Pondi célébrait alors ces 40 années d’existence, Jorj Belz avait déjà proposé au château une exposition de costumes. Sans donner de chiffres de fréquentation, il s’agit de plusieurs milliers de personnes, il assure qu’elle avait connu un succès sans précédent. Au moment où le groupe pontivyen va passer la barre des six décennies, ce spécialiste ès costumes a ressorti ces trésors. Des particuliers lui en ont aussi prêté, tout comme des associations locales : la Kerlenn Pondi évidemment et les Amis de Pontivy

80 costumes à découvrir 

Il y aura ainsi quelque 80 costumes à découvrir. L’ensemble sera mis en valeur par le scénographe Pierre Combes. « C’est lui qui donne la tonalité de l’exposition » explique Jorj Belz, alors qu’il installe sur un mannequin portant une belle chemise blanche brodée, une veste d’un costume noyalais datant des années 1800. « Elle a une certaine allure, non, avec ces broderies noires, rouges et un peu d’orange », dit-il fièrement. La première partie de l’exposition donnera à voir une présentation générale d’une quinzaine de costumes bretons : bigouden, de l’Aven, glazik… « Il y en a toute une variété », énonce Jorj belz. Puis, on se dirigera davantage vers l’histoire de la Bretagne depuis 1800, à travers les costumes de Pontivy. L’exposition proposera également une présentation de costumes par pays : Pontivy, Baud dont celui de cette commerçante baldivienne en 1900 ou encore d’une mariée….il y aura aussi le pays Pourlet dit des 1.000 boutons, Auray-Vannes et Lorient. 

Place à la création 

Pour finir, place aux créateurs contemporains qui, inspirés de ces modèles traditionnels, les ont dépoussiérés pour inventer de nouveaux habits modernes, tels que Val Piriou ou Romuald Hervé. Ce dernier est d’ailleurs très impliqué dans la mise en place de cette exposition, il a en charge d’installer les mannequins dans les cartes postales du scénographe. D’hier à aujourd’hui, le costume breton fait donc son show au château.

 

Source : Le Télégramme 30/05/2013

À propos du rédacteur Eflamm Caouissin

Marié et père de 5 enfants, Eflamm Caouissin est impliqué dans la vie du diocèse de Vannes au niveau de la Pastorale du breton. Tout en approfondissant son bagage théologique par plusieurs années d’études, il s’est mis au service de l’Eglise en devenant aumônier. Il est Directeur de Publication d'Ar Gedour.

Articles du même auteur

Replay de la messe du 15 août 2022 depuis Sainte Anne d’Auray.

Amzer-lenn / Temps de lecture : 1 minEn ce lundi 15 août, l’Église fête l’Assomption de …

Les prochains jours au Festival Interceltique de Lorient : les moments à ne pas manquer

Amzer-lenn / Temps de lecture : 4 minLe Festival Interceltique arrive déjà presque à sa …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.