Saints bretons à découvrir

[PONTIVY] Les cloches sonneront pour l’arrivée du Tour de France

Amzer-lenn / Temps de lecture : 2 min

Une info exclusive Ar Gedour : alors que le Tour de France s’élance ce samedi 26 juin de Brest, donnant le coup d’envoi de l’événement cycliste avec ce grand départ de Bretagne, les préparatifs de l’étape de Pontivy se précisent. L’étape du lundi 28 juin terminant à Pontivy, l’ensemble paroissial a prévu une présence particulière qui ne devrait pas passer inaperçue : les cloches de la basilique Notre-Dame de Joie (et notre petit doigt nous dit que … pas seulement) sonneront à toute volée au moment de l’arrivée des coureurs.

Jean Robic, l’enfant de Radenac vainqueur du Tour en 1947, offrit à Sainte Anne son maillot en guise d’ex-voto. Peut-être l’un des coureurs, entendant les cloches, offrira-t-il sa victoire d’étape à Notre-Dame de Joie avant de rejoindre l’étape n°3 … Sainte Anne d’Auray !

Cette initiative fera peut-être des émules sur le parcours, et rappellera à tous ceux qui suivent le Tour de France que les portes des églises sont ouvertes.

Précision de Uisant Er Rouz :

Le passage du Tour de France en Bretagne est l’occasion de nous souvenir que le cyclisme tient une grande place en Bretagne.

En effet, cette vénérable institution née en 1903 passionne les foules depuis plus d’un siècle et offre une belle tribune régionale, nationale et internationale. La Bretagne est en effet une terre où le cyclisme s’est durablement implanté et qui a donné de grands champions mythiques dans cette discipline. Il est vrai que le dimanche matin, c’est parfois très pénible en se rendant à la messe le dimanche matin, jour où en Bretagne, les adeptes de la petite reine se croient les rois de la route, où tout leur est dû, et croisent d’un air goguenard les pieux fidèles. A chacun sa religion…

Et pourtant, il fut une époque où les plus grands cyclistes bretons offraient en ex-voto leur maillot à sainte Anne :
  • Jean Robic, originaire de Radenac, dans le Morbihan(1921-1980) déposa en 1947 son maillot jaune au trésor de Sainte Anne-d’Auray, après avoir gagné le tour de France.
  • Bernard Hinault, originaire d’Yffignac, dans les Côtes-d’Armor (né en 1954) déposa son maillot de champion du monde de 1980 à sainte Anne,  le jour du décès de Jean Robic, son exemple.
  • Stéphane Heulot, originaire de Noyal-Châẗillon-sur Seiche ( né en 1971) offrit son maillot jaune à sainte Anne, en 1996.

 

D’autres champions bretons se sont distingués dans le domaine du cyclisme, comme :

  • Louison Bobet, originaire de Saint-Méen-Le-Grand, en Ille-et-Vilaine (1925-1983)
  • Jean-Marie Goasmat, originaire de Camors, dans le Morbihan (1913-2006), et tant d’autres…
Sans oublier bien sûr le rôle de Plouay comme capitale bretonne du cyclisme, avec son Grand Prix Ouest-France de Plouay et sa place de capitale mondiale du cyclisme lors de championnats du monde de 2001.

À propos du rédacteur Eflamm Caouissin

Marié et père de 5 enfants, Eflamm Caouissin est impliqué dans la vie du diocèse de Vannes au niveau de la Pastorale du breton. Tout en approfondissant son bagage théologique par plusieurs années d’études, il s’est mis au service de l’Eglise en devenant aumônier. Il est Directeur de Publication d'Ar Gedour. Après avoir co-écrit dans le roman Havana Café, il a publié en 2022 son premier roman "CANNTAIREACHD".

Articles du même auteur

Bernard Rio publie les « Hauts-lieux de l’Histoire de Bretagne »

Amzer-lenn / Temps de lecture : 2 minBernard Rio est un auteur prolifique, et chacun …

Voilà notre dernier trobreiz de l’année 2022 pour la Fraternité St Patern

Amzer-lenn / Temps de lecture : 1 minVoici le communiqué de presse de la Fraternité …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *