Saints bretons à découvrir

Pose de la première pierre d’un enclos monastique à la Vallée des Saints

Amzer-lenn / Temps de lecture : 4 min

 

colomban

Le 27 août prochain, l’une des nouvelles statues de la Vallée des Saints sera bénie. Il s’agit de Saint Colomban, sculptée par Didier Hardellet et financée en majorité par l’Association des Amis Bretons de Colomban. Le sculpteur ayant été victime d’un accident de travail qui l’a immobilisé 3 semaines, la statue sera totalement terminée lors du troisième chantier 2016 qui sera lancé début septembre. Toutefois, l’artiste et ses compagnons de chantier ont repris le travail pour faire ressortir les principaux traits de Saint Colomban. Pour cette bénédiction, ce seront pas moins de deux évêques qui feront le déplacement, montrant ainsi leur intérêt pour cette initiative mettant en avant les saints de Bretagne : Mgr Denis Moutel, évêque du Diocèse de St Brieuc & Tréguier dans lequel se trouvent ces statues, et Mgr Pierre d’Ornellas, archevêque de Rennes, Dol et St Malo. Plus que la statue de St Colomban, le site de la Vallée des Saints – dont la bénédiction des statues a lieu chaque année lors du pardon de St Gildas – sera lui-même béni ! Peut-être penseront-ils à évoquer la prière de St Colomban, composée par ses soins et retrouvée dans son évangéliaire :

Aotrou Doue, diwriziennit, skarzhit kuit eus va ene kement a zo bet hadet ennañ gant an enebour, lamit kuit eus va c’halon hag eus va genoù pep direizhder, va mirit dalc’hmat en ho sklêrijenn en doare ma c’hellin, er wirionez hag en oberoù, ho servijañ C’Hwi hepken, seveniñ gourc’hemennoù ar C’Hrist hag ho klask, a va Doue ! Roit din an eñvor, ar garitez, ar feiz. Aotrou grit ennon ar mad ha roit din, en ho furnez, ar pezh am eus ezhomm da gaout.

_______________

Seigneur Dieu, déracinez, extirpez de mon âme tout ce que l’adversaire y a planté, enlevez de mon coeur et de mes lèvres toute iniquité, donnez-moi l’habitude du bien afin que, en oeuvre et en vérité, je vous serve -vous seul- que je sache accomplir les préceptes du Christ et vous chercher, ô mon Dieu !
Accordez-moi la mémoire, la charité, la foi. Seigneur, opérez en moi le bien et donnez-moi ce que vous jugez m’être utile.

A cette occasion, la première pierre d’un enclos monastique celtique sera posée par l’ambassadrice d’Irlande en France, Mme Géraldine Byrne Nason. En effet, les saints figés à jamais dans le granit breton et posés sur la Tossen Sant Weltaz sont venus d’Irlande, de Galles, de Cornouailles ou d’Ecosse pour évangéliser la Bretagne à partir de la fin du IVème siècle et ce jusqu’au IXème siècle. S’installant dans ce qui deviendra peu à peu des Plou, centres spirituels missionnaires forts rayonnant à travers le territoire, ils donneront à la Bretagne les fondations de cette âme si particulière, ce lien si étroit entre foi et culture, dont témoignent encore nos édifices religieux, nos calvaires, lesGallarus Oratory - irlande noms de nos paroisses, nos pardons …

Tout en continuant son épopée culturelle et spirituelle vers les mille saints, en reconstituant les habitats des moines évangélisateurs, la Vallée entend montrer aux visiteurs de passage les conditions de vie de tous ces gens qui ont tout quitté, parfois princes, pour donner leur vie à Dieu et aux autres.

La première pierre posée sera celle de l’oratoire, qui sera par la suite entouré de petites cellules rondes en pierre sèche dans lesquelles s’abritaient ces moines, parfois anachorètes, parfois évangélisateurs. Le choix architectural s’est donc tourné vers une reproduction du Gallarus Oratory qui se trouve en Irlande dans la presqu’île de Dingle. L’édifice, totalement en granit, mesurera 4.65m de long, 3.10m de large et 4.25m de hauteur. C’est Cyril Pouliquen, le sculpteur morlaisien de Ste Azenor et St Brandan qui est chargé de la réalisation. Cet ermitage portera le nom de Sant Koulman / St Colomban. Par la suite, il intégrera le projet international des « chemins de St Colomban » qui a pour objectif de remettre en valeur les sites étapes de cet infatigable voyageur à travers l’Europe.

Le coût de cet enclos monastique devrait avoisiner les 70 000 euros, qui seront totalement financés par les dons (peut-être les vôtres?) et le mécénat d’entreprise. La fin du chantier est prévu pour 2018.

À propos du rédacteur Eflamm Caouissin

Marié et père de 5 enfants, Eflamm Caouissin est impliqué dans la vie du diocèse de Vannes au niveau de la Pastorale du breton. Tout en approfondissant son bagage théologique par plusieurs années d’études, il s’est mis au service de l’Eglise en devenant aumônier. Il est le fondateur du site et de l'association Ar Gedour et assure la fonction bénévole de directeur de publication. Il anime aussi le site Kan Iliz (promotion du cantique breton). Après avoir co-écrit dans le roman Havana Café, il a publié en 2022 son premier roman "CANNTAIREACHD".

Articles du même auteur

Gouel Sant Erwan laouen d’an holl ! Belle fête de Saint Yves à tous !

Amzer-lenn / Temps de lecture : 2 min Ce dimanche 19 mai 2024, même si …

Un appel au don pour restaurer Sainte Anne-la-Palud

Amzer-lenn / Temps de lecture : 2 min Le passant ou le promeneur l’aura remarqué …

Un commentaire

  1. Face à la déchristianisation voulue de la France, c’est une remarquable initiative que de vouloir restaurer l’âme et l’esprit des premiers évangélisateurs. Les racines chrétiennes de la France, que certains osent encore dénier, au nom de je ne sais quelle idéologie, puiseront encore dans ce sol breton de solides fondements. Pour mémoire c’est un controversé Robert Schuman qui déclarait saint Colomban comme le « Premier Européen ». En faut-il plus pour admettre enfin la vérité ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *