Les projets 2017 pour Ar Gedour

Amzer-lenn / Temps de lecture : 3 min

Ar Gedour, c’est le site internet que vous connaissez, que vous appréciez de lire, que vous faites connaître autour de vous, et nous vous remercions de votre confiance.

Grâce aux divers contributeurs, une variété de sujets sont abordés, dans la ligne éditoriale fixée. De nouveaux rédacteurs nous ont rejoints en ce début d’année, laïcs et prêtres.

Grâce à notre webmaster, nous avons ce bel outil pour être présent sur le continent numérique dans l’esprit « Feiz ha Breizh », et tenter par nos mots de réveiller le peuple breton, pour reprendre les termes de Yann-Bêr Calloc’h :

« Apprends-moi les mots qui réveillent un peuple, et j’irai, messager d’espérance, les redire à ma Bretagne endormie »

Mais Ar Gedour, c’est aussi un engagement sur le terrain, par la création d’outils comme le site Kan Iliz (qui continuera son développement cette année), la traduction en breton d’éléments pour les chapelles et églises, l’accompagnement pour la liturgie (pardons ou messes dominicales), les actions pour la place de la langue bretonne dans nos liturgies, le soutien à certaines publications, la collaboration à des projets de sauvegarde du patrimoine matériel et immatériel breton, etc…

Tout cela représente un important travail, pour lequel chacun peut nous rejoindre : en faisant connaître Ar Gedour autour de vous, en nous soutenant par vos dons, en y contribuant par vos écrits en devenant rédacteur régulier ou occasionnel, en devenant traducteur, ou même en étant relais local.

Je soutiens Ar Gedour par un don

NOS PROJETS 2017

2017 verra, si Dieu le veut, se développer quelques projets. Parmi ceux-ci, citons :

  • Le projet Santez Anna : cette initiative de grande ampleur nécessite un travail important. Après avoir fait dessiner la statue par Mark Mosnier, nous l’avons fait modéliser en 3D par l’entreprise E-mage-in-3D de Camaret. Nous vous en dirons plus d’ici peu, mais vous pouvez soutenir ce projet à tout moment.

J’aide au projet SANTEZ ANNA

  • Le numérique, c’est bien, mais laisser dans nos bibliothèques une partie de nos connaissances, c’est encore mieux pour les générations à venir. Nous travaillons donc sur un premier volume rassemblant les meilleurs articles et études publiées sur Ar Gedour (vie de saints, toponymie, inculturation, etc…), ouvrage qui comprendra aussi des articles inédits. Pour une question de coût, il y aura peu d’illustrations, mais le contenu sera agréable à lire. Cet ouvrage sera en édition limitée.
  • Une bande-dessinée devrait aussi, si les soutiens sont au rendez-vous, voir le jour vers la fin de l’année 2017. Vous en saurez plus d’ici peu.
  • L’enregistrement d’un disque de cantiques bretons, prévue en 2016, a été reporté en 2017 pour des raisons techniques.

et enfin… 2 surprises dont nous vous parlerons dans les semaines qui viennent, qui feront certainement parler d’elles.

Le site internet lui-même proposera des nouveautés au fil du temps.

Afin de rester informé, parfois en avant-première ou en exclusivité, abonnez-vous gratuitement à notre newsletter dès aujourd’hui.

À propos du rédacteur Eflamm Caouissin

Marié et père de 5 enfants, Eflamm Caouissin est impliqué dans la vie du diocèse de Vannes au niveau de la Pastorale du breton. Tout en approfondissant son bagage théologique par plusieurs années d’études, il s’est mis au service de l’Eglise en devenant aumônier. Il est le fondateur du site et de l'association Ar Gedour et assure la fonction bénévole de directeur de publication. Il anime aussi le site Kan Iliz (promotion du cantique breton). Après avoir co-écrit dans le roman Havana Café, il a publié en 2022 son premier roman "CANNTAIREACHD".

Articles du même auteur

Messe FLB à Kernascléden le 7 avril 2024

Amzer-lenn / Temps de lecture : 1 minAr Gedour vous signale la majorité des messes …

Mère Yvonne-Aimée de Malestroit (reportage)

Amzer-lenn / Temps de lecture : 1 minEn l’honneur des 120 ans de sa naissance …

Un commentaire

  1. pourquoi un « petit » don ?? Un « gros » don, c’est à partir de combien ??

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *