Saints bretons à découvrir
Accueil > Culture / Sevenadur > Réécoutez l’émission “Que reste-t-il de la Bretagne chrétienne ?” diffusée sur RCF

Réécoutez l’émission “Que reste-t-il de la Bretagne chrétienne ?” diffusée sur RCF

Pardon Sainte Anne-des-Bois (Berné)
Photo H. Barazer – DR Ar Gedour

Terre de foi où le christianisme a marqué les hommes et les lieux, la Bretagne n’a cependant pas échappé à la sécularisation. Pourtant, la présence chrétienne reste discrètement active.

 

Les églises aux pierres brutes le long de côtes découpées, les nombreuses chapelles qui s’égrènent dans des paysages majestueux et parfois inquiétants, les calvaires en granit à quasi tous les croisements, sans parler de ces innombrables pardons qui rythment ses heures et ses jours : la Bretagne reste viscéralement attachée à sa culture chrétienne, dans ses monuments comme dans ses traditions les plus anciennes.

Pourtant cette région n’a pas échappé au processus de sécularisation qui a marqué nos dernières décennies en France. Le christianisme serait-il dès lors devenu un simple folklore déraciné de ses plus profondes significations ? Ou bien irrigue-t-il encore peut être plus secrètement mais réellement, au-delà d’une légitime nostalgie, les vies de beaucoup d’hommes et de femmes dans leurs engagements les plus quotidiens ?

Ecoutez l’émission consacrée ce lundi 4 mars 2019 sur RCF dans le cadre de  “Le Temps de le dire” par Antoine Bellier avec Pierre-Yves Le Priol auteur de “La foi de mes pères – Ce qui restera de la chrétienté bretonne” (Editions Salvator) et Xavier Accart, auteur de “Le Dormant d’Éphèse” (Editions Tallandier).

 

À propos du rédacteur Erwan Kermorvant

Erwan Kermorvant est père de famille. D'une plume acérée, il publie occasionnellement des articles sur Ar Gedour sur divers thèmes. Il assure aussi la veille rédactionnelle du blog et assure la mission de Community Manager du site.

Articles du même auteur

Les messes en breton de mai 2019 (MàJ du 22/05/2019)

  Voici une liste non-exhaustive des messes en breton ou avec cantiques bretons pour le …

Bodadeg-pediñ e brezhoneg en iliz sant Klemañs e Naoned (15/06)

Bodadeg-pediñ e brezhoneg en iliz sant Klemañs e Naoned d’ar sadorn 15 a viz Even …

3 Commentaires

  1. la sécularisation plus tardive de la Bretagne catholique révèle que la sécularisation est un terme moderno-progressiste trompeur pour décrire la déchristianisation et l’éradication de la foi catholique en Bretagne.
    En clair, la Bretagne a renié Dieu, de façon larvée certes, mais comment pouvait-il en être autrement de cette “terre de prêtres” ?
    Satan l’a possédée… hélas, avec le compromis des hommes d’Eglise qui, au travers des “ralliements” successifs, depuis le concordat napoléonien, ont déverrouillé et ouvert la porte temporelle au diable en pensant à tort que les esprits, les coeurs et la vie spirituelle des âmes resteraient fidèles.
    Pas de Vérité, pas de Dieu en république, seule subsiste la religion de la laïcité et le culte de l’Homme ordonné à sa propre fin.
    Le Créateur de l’univers aura le dernier mot sur la créature orgueuilleuse “autonome”.
    Pour notre temps, vivons la Foi catholique et l’engagement temporel de nos pères pour que “Feiz e Breizh”.

    • Utiliser la religion et la matière bretonne à des fins politiques est un bien beau mélange des genres. On peut en voir à différentes sauces, politique, idéologiques, etc. Mr Le Priol a son analyse des choses, qui semble audible à bien des égards, elle reste à minima honnête.

    • “Feiz e Breiz” “Feiz ha Breizh” … si je puis me permettre Feiz suffit et illustre bien la hiérarchie des choses essentielles avec toute la puissance de leur sémantique. Dieu seul suffit dit-on, le reste n’est qu’infusion ou fermentation. Bennozh Doue dit-on chez nous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *