Saints bretons à découvrir

Saint Cado dans la vallée des Saints pour l’éternité

Amzer-lenn / Temps de lecture : 3 min

cado.jpg

Lu dans Ouest-France

Neuf nouveaux géants de granit ont été inaugurés ce dimanche, dans la Vallée des Saints, à Carnoët, dans les Côtes-d’Armor. Les saints Caduan, Cado, Cornély, Émilion, Gwen, Lunaire, Riom, Ronan Tujen sont venus rejoindre les statues monumentales déjà présentes. Ce sont 36 colosses de 5 m de haut et de plus de 20 tonnes en granit breton, qui concrétisent le « projet fou pour l’éternité et la Bretagne ». Le site prévoit d’accueillir les mille principaux saints bretons. Ce projet colossal, débuté en 2008, concernera certainement plusieurs générations jusqu’au XXII e siècle.

Déjà 40 000 visiteurs sur « l’île de Pâques bretonne »

« Ce projet pour l’éternité prend son rythme de croisière et suscite l’admiration. Déjà plus de 40 000 visiteurs assurent une prospérité économique pour notre commune et globalement pour la Bretagne », annonce Marie Guéguen, maire de Carnoët. Le site retenu est grandiose. Ce promontoire enchanteur domine tout le Poher et la Haute-Cornouaille. Sa beauté contribue à la méditation et à la promotion de l’histoire de la Bretagne en découvrant l’histoire de ses saints.

46 petites mains font naître Saint-Cado

« Cette idée audacieuse a déjà mobilisé 1 500 mécènes qui ont versé 450 000 €. Chaque statue nécessite 12 000 €. Le président de l’association La Vallée de Saints, Christian Abjean (Note d’ Ar Gedour : il s’agit de Philippe et non de Christian) , a réussi à mobiliser les sculpteurs, les partenaires. Cette réussite contribue à développer dans la région les projets touristiques », précise Christian Coail, vice-président du conseil général.

Pour l’inauguration, les mécènes, compagnons, maires sont présents aux côtés de plus de 200 personnes. Ils suivent les musiciens au son de la bombarde et du biniou, qui les guident d’une statue à l’autre. L’histoire du saint est présentée. Le sculpteur explique son travail. Saint Cado, dont le nom exprime la « satisfaction au combat » a été sculpté par Jacques Dumas, dans du granit jaune aurore de Bignan. Il fut inauguré avec la chanson du pardon de Saint-Cado, interprétée par Etienne Le Bozec et la délégation présente. (Note d’Ar Gedour : c’est bien, mais pour le côté spirituel, genre bénédiction des statues, bienvenue sur un tel projet aux sources celto-chrétiennes, on repassera. Dommage… ! Ar Gedour reste donc à disposition de la Vallée des Saints pour proposer quelque chose en ce sens.)

Son principal mécène est le supermarché Super U de Belz et 46 compagnons, des particuliers. « Les Super U de Bretagne se sont mobilisés. Certains ont déjà répondu présent. C’est notre cas, nous avons voulu faire que Saint Cado soit dans la vallée des Saints pour l’éternité. Nous étions informés de l’avancée de la sculpture par parcelle. Nous ne l’avions pas vue en entier. Je suis très contente, elle est sobre, moderne. Elle me plaît beaucoup », déclare Maryvonne Troadec, gérante du Super U.

« Toutes les statues sont réalisées en un mois. C’est une performance », indique Olivier Lévèque, sculpteur.

Pratique Vallée des Saints, à Carnoët (Côtes-d’Armor), gratuit, site internet : valléedessaints.com

À propos du rédacteur Eflamm Caouissin

Marié et père de 5 enfants, Eflamm Caouissin est impliqué dans la vie du diocèse de Vannes au niveau de la Pastorale du breton. Tout en approfondissant son bagage théologique par plusieurs années d’études, il s’est mis au service de l’Eglise en devenant aumônier. Il est Directeur de Publication d'Ar Gedour.

Articles du même auteur

La Troménie de Marie au Pardon de Notre-Dame de Rumengol

Amzer-lenn / Temps de lecture : 3 minRumengol est un sanctuaire diocésain dédié à la …

Les prochains jours au Festival Interceltique de Lorient : les moments à ne pas manquer

Amzer-lenn / Temps de lecture : 4 minLe Festival Interceltique arrive déjà presque à sa …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.