Saints bretons à découvrir

Sébastien Davy, ordonné prêtre dimanche à Quimper : un pasteur qui parle breton !

Amzer-lenn / Temps de lecture : 2 min
Crédit photo : Marie-Thérèse De Rodellec (Diocèse Quimper & Léon)

Le diocèse de Quimper et Léon a un prêtre de plus. Et nous nous réjouissons car depuis dimanche, Sébastien Davy est prêtre pour l’éternité… et un prêtre parlant breton. Nous déplorons les pasteurs qui disparaissent, c’est l’occasion aujourd’hui de rendre grâce. D’autant qu’il pourra certainement célébrer les sacrements e brezhoneg.

Entré au séminaire en 2013, il a passé plusieurs années à Morlaix où il a exercé diverses activités au niveau de la culture bretonne et de l’aide à la catéchèse. Depuis ses 8 ans, il souhaitait devenir prêtre, mais la vie l’a amené d’abord à exercer le métier de cuisiner dans de grands hôtels du côté de Belle-Île-en-Mer, en Écosse et à Paris.

En 1997, il arrive à Landivisiau pour une formation au Centre du Moulin de la Car, afin de devenir responsable de collectivité. Il tiendra ensuite le « Klad Noz » , bar associatif morlaisien, organisateur notamment de concerts et conférences sur la culture bretonne.

Deux années qui lui donneront l’envie d’apprendre le breton à l’antenne de l’UBO à Carhaix, véritable point de départ d’un cursus universitaire à Brest. Avec à la clé, une licence et une maîtrise en langue bretonne, ainsi qu’une licence d’ethnologie. Après sa maîtrise, Sébastien Davy enseignera cinq années au sein de l’école Diwan, dont deux ans à Commana. En 2011, il entamera une année de réflexion et de discernement à la Maison de fondation spirituelle Charles-de-Foucauld à Saint-Pern (35), avant d’entrer au noviciat des Jésuites de province de France en 2012.

Son cœur balançant entre l’amitié de saint Ignace, fondateur de l’ordre des Jésuites, et l’amour de la Bretagne, Sébastien Davy décide de revenir dans sa province natale en 2013 et entre au séminaire de Rennes pour devenir prêtre diocésain.

Nous l’assurons de notre prière pour son ministère.

À propos du rédacteur Eflamm Caouissin

Marié et père de 5 enfants, Eflamm Caouissin est impliqué dans la vie du diocèse de Vannes au niveau de la Pastorale du breton. Tout en approfondissant son bagage théologique par plusieurs années d’études, il s’est mis au service de l’Eglise en devenant aumônier. Il est le fondateur du site et de l'association Ar Gedour et assure la fonction bénévole de directeur de publication. Après avoir co-écrit dans le roman Havana Café, il a publié en 2022 son premier roman "CANNTAIREACHD".

Articles du même auteur

[KERANNA] Oferenn e brezhoneg d’ar 5/02/23- Messe en breton (+ feuille téléchargeable)

Amzer-lenn / Temps de lecture : 1 min Disul, d’ar 5 a viz C’hwevrer 2023 …

Bilan 2022 des actions d’Ar Gedour et projets 2023

Amzer-lenn / Temps de lecture : 5 minAr Gedour fête cette année ses douze ans …

Un commentaire

  1. dominique de lafforest

    bravo, Sébastien! on prie pour toi…Jusqu’à Carantec !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *