Saints bretons à découvrir

Stèles christianisées de l’âge du fer dans le Léon, de Jean-Yves André

Amzer-lenn / Temps de lecture : 2 min

Nous aurions souhaité vous en parler avant Noël car cela aurait vraiment été une belle idée de cadeau. Le temps n’étant pas extensible, nous ne vous le présentons qu’aujourd’hui, cet ouvrage récemment édité par Yoran Embanner et que nous vous invitons à vous procurer.

Il vous est sans doute arrivé de croiser ces monuments lors de vos balades à travers la Bretagne, et notamment dans le Léon, des stèles qui semblent à la fois menhirs et calvaires, une roche réhaussée d’une croix. Jean-Yves André, Artiste passionné d’archéologie, a parcouru la campagne léonarde à la découverte des ces stèles christianisées pour nous les présenter dans un petit livre qui tient à la fois du guide promenade et de l’inventaire archéologique.

Il faut savoir qu’au Néolithique, des hommes ont érigé des menhirs. Selon l’auteur, l’âge du fer (situé en Bretagne entre 800 et 52 avant J-C) a vu l’apparition des stèles, dont les  pierres sont plus modestes que les menhirs et surtout de formes plus élaborées : tronçon conique, pyramidal, hémisphérique ou ovoïde… Précisons qu’il s’agit du second âge du fer, connu sous le nom de période laténienne (située en Bretagne entre 800 et 200 avant J-C).

L’auteur précise que les archéologues pensent que leur usage était funéraire ou religieux. Il s’agit de la thèse la plus probante mais on n’en sait finalement rien. En effet, aucun corps ni aucune inscription n’ont pu authentifier cette thèse en Bretagne, contrairement à l’Espagne. Depuis cette époque, plusieurs stèles ont traversé les siècles en conservant leur aspect d’origine. Beaucoup ont disparu et d’autres ont été christianisées après l’arrivée de la religion chrétienne en Bretagne. Sur ce sujet, nous renvoyons le lecteur à un ouvrage que Gwenc’hlan Le Scouëzec avait écrit sur les menhirs christianisés : « Les mégalithes en Bretagne ».

Dans le Léon, l’auteur a donc pu visiter 70 stèles et les dessiner. Certaines portent l’empreinte chrétienne uniquement par une ou plusieurs petites croix gravées dans la pierre. La majorité sert de support à une croix parfois de grande taille.

Ces monuments ont souvent été déplacés de leurs lieux d’origine. Nombre d’entre eux sont aujourd’hui près de chapelles ou d’églises, en bord de route ou à un carrefour, disséminés dans 33 communes du Léon, situées de Brest à Morlaix. Les voici rassemblés dans cet ouvrage que nous ne pouvons que vous conseiller, en vous invitant par la suite à en découvrir davantage sur chacune de ces stèles.

 

Stèles christianisées de l’âge du fer dans le Léon de Jean-Yves André – Editions Yoran Embanner. 16€

Pour commander, cliquez ici.

À propos du rédacteur Eflamm Caouissin

Marié et père de 5 enfants, Eflamm Caouissin est impliqué dans la vie du diocèse de Vannes au niveau de la Pastorale du breton. Tout en approfondissant son bagage théologique par plusieurs années d’études, il s’est mis au service de l’Eglise en devenant aumônier. Il est le fondateur du site et de l'association Ar Gedour et assure la fonction bénévole de directeur de publication. Il anime aussi le site Kan Iliz (promotion du cantique breton). Après avoir co-écrit dans le roman Havana Café, il a publié en 2022 son premier roman "CANNTAIREACHD".

Articles du même auteur

Le Printemps des Sonneurs 2024, c’est ce samedi à Brest !

Amzer-lenn / Temps de lecture : 2 min Un nouveau Printemps des sonneurs s’annonce à …

La finale du Kan ar Bobl, c’est ce week-end à Pontivy

Amzer-lenn / Temps de lecture : 3 minLa finale 2024 des grandes rencontres de pays …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *