Saints bretons à découvrir

[TREGUIER] La Saint-Yves sera célébrée en mode confiné cette année

Photo Yves Daniel (DR)

La nouvelle vient de tomber, mais on s’y attendait. La Fête de la Bretagne, déclinaison laïque de la saint Yves a déjà été annulée. La solennité religieuse se fera en mode confiné.

“La paroisse ne pourra honorer le programme prévu pour le grand pardon 2020, mais saint Yves sera bien fêté, dans le cadre que les autorités civiles permettront”, a expliqué au journal Le Trégor le Père Guillaume Caous, recteur de la paroisse Saint-Tugdual de Tréguier. Les conditions de déconfinement ne permettront pas de rassembler la foule de fidèles à Tréguier le 17 mai pour escorter le chef de saint Yves en procession jusqu’à Minihy-Tréguier. “Nous célébrerons saint Yves d’une autre manière” a ajouté le curé.

Chacun est invité à s’associer à cette grande journée de prière, par le moyen qu’il jugera le meilleur pour que gloire soit rendue au Seigneur par son serviteur saint Yves. Nous pourrions aisément imaginer que la messe en breton habituellement célébrée en début de journée puisse être retransmise en direct sur les réseaux sociaux depuis Minihi-Tréguier.

Le chef (crâne) de saint Yves restera exposé du 11 mai à midi au 24 juin au soir, permettant à  tous ceux qui le souhaitent de se recueillir devant la relique, cela tout en respectant la distanciation et les gestes barrières demandés.

Le maire de Tréguier, Guirec Arhant, parle dans le quotidien d’un déchirement que d’imaginer une non Saint-Yves, mais ne voit pas comment  pourrait avoir lieu un tel événement,  à la fois cultuel et culturel pour la communauté. La Saint-Yves aura donc bien lieu à Tréguier « mais en fonction des préconisations de la Préfecture », mais sous une forme réduite. Réduite sur le terrain, mais imaginons que, grâce à la technique actuelle, nous puissions bénéficier d’une messe de la Saint Yves en direct sur le net, en plus d’une multiplicité de propositions cultuelles et culturelles.

Lors de notre précédent article nous rappelions le poème de Morvan Lebesque, popularisé par Tri Yann dans “la découverte ou l’ignorance”, lequel dit :

Il me faut donc vivre la Bretagne en surplus
Ou pour mieux dire en conscience
Si je perds cette conscience
La Bretagne cesse d’être en moi
Si tous les Bretons la perdent
Elle cesse absolument d’être
La Bretagne n’a pas de papiers
Elle n’existe que si à chaque génération
Des hommes se reconnaissent Bretons

Ainsi, la Fête de la Bretagne se limite-t-elle à des événements physiques dont aurait eu raison le Covid19 ? interrogions-nous.

La fête de la Bretagne, qui s’enracine -même si beaucoup l’oublient – dans la solennité de Saint-Yves, patron de la Bretagne et célébré le 19 mai, reste bien présente. Si on perd cette conscience, évidemment que la Bretagne cesse d’être. Mais si on se reconnait breton, pleinement breton, avec cette part qui se vit en conscience, alors la fête de la Bretagne pourra continuer à être fêtée, que ce soit par nos moyens virtuels, en commun ou individuellement, en conscience.

Sera-t-on encore confinés le 19 mai ? Nous ne le savons pas et les grands rassemblements ne seront de toutes façons pas appropriés. Mais, malgré cette annulation, nous invitons nos tous nos prêtres bretons à célébrer la messe de la Saint Yves et à retransmettre leur messe sur les réseaux sociaux comme ils le font si bien depuis plusieurs semaines. Nous invitons tous les sonneurs et batteurs à sonner de chez eux de la même manière qu’ils l’ont fait la semaine passée. Nous invitons tous les artistes à faire que vive malgré tout et autrement cette fête de la Bretagne.

Il revient aux bretons de ne pas se laisser abattre et d’être force de proposition. Nous laissons le mot de la fin à notre collaborateur Yves Daniel, avocat honoraire au barreau de Lorient.

La fête de Saint Yves annulée à Tréguier !

Ainsi, la crainte d’un microscopique virus va empêcher le chef de mon saint patron de quitter, comme chaque année depuis plusieurs siècles, la cathédrale de Tréguier où il repose habituellement, pour la jolie petite chapelle du Minhiy, par les rues de la ville pavoisée et les frondaisons printanières de la campagne environnante pas encore tout à fait urbanisée…

Supprimée la fête de Saint Yves ? Impossible ! Impossible pour tous les Yves, Yvon, Yvette, Erwan etc. de la terre, mes homonymes ; impossible pour tous les juristes, magistrats, du siège et du parquet, du tribunal et de la cour et tous les avocats de la terre, mes confrères ! Bref, impossible pour tous les bretons de la terre, qu’ils soient de naissance ou d’adoption, principalement ceux qui y habitent, confinés ou non !…

Simplement, nous fêterons notre saint patron autrement, sans rien dire, sans fioritures ni folklore, sans touristes ni selfies : chez nous, tous ensemble reclus dans la mémoire et le respect et sans doute… la prière !

Ce n’est pas un microscopique virus qui va nous priver de faire mémoire de l’exemple qu’est pour nous et tous ceux qui ont soif de justice, Monsieur saint Yves !

Et il n’a pas encore été dit que le pardon de saint Yves-Bubry, le dimanche 24 mai, n’aurait pas lieu !

S’il devait l’être, mieux vaudrait alors préciser purement et simplement les festivités maintenues au calendrier du confinage, ce serait plus simple !

Yves Daniel

Avocat honoraire au barreau de Lorient

 

À propos du rédacteur Erwan Kermorvant

Erwan Kermorvant est père de famille. D'une plume acérée, il publie occasionnellement des articles sur Ar Gedour sur divers thèmes. Il assure aussi la veille rédactionnelle du blog et assure la mission de Community Manager du site.

Articles du même auteur

LA FÊTE DES CORNEMUSES 2020 : Un concert unique à Lorient !

Du 7 au 16 Août 2020 nous aurions dû célébrer la 50e édition du Festival …

Istoerioù Breizh “Le Retour D’ARTHUR”

 Nicolas Graignic continue son travail de vulgarisation de l’Histoire de Bretagne. Ici il se …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *