Saints bretons à découvrir

Un millier de personnes à Holyfest

Amzer-lenn / Temps de lecture : 1 min

Un millier de festivaliers, dans l’esprit JMJ, se sont rendus à Arradon (56) ce week-end pour la première édition de HolyFest, dont Glorious et LZ7 (leader anglo saxon de dance électro catho) étaient les têtes d’affiche. Conférences diverses intéressantes, tremplin musical (dont le vainqueur a été le groupe de pop-louange originaire des  Côtes d’Armor Talitha Koum), adoration eucharistique nocturne (et confessions !), étaient au programme, avant d’achever le week-end avec une grand-messe de clôture célébrée par Dom Phillipe Piron, abbé de Sainte-Anne de Kergonan.

A noter : la prestation de Yoann DJ très appréciée, durant laquelle les jeunes n’ont pas hésité à danser sur le « dancefloor » du Vincin, après un concert efficace (tant au niveau musical qu’au niveau du témoignage) de LZ7, qui a marqué par sa sympathie et sa proximité avec le public. 

Environ 650 personnes étaient présentes aux concerts du samedi, rejointes le dimanche matin par de nombreuses familles. Nul doute que ce ballon d’essai engendrera la deuxième édition du festival. Rendez-vous en juin prochain !

À propos du rédacteur Eflamm Caouissin

Marié et père de 5 enfants, Eflamm Caouissin est impliqué dans la vie du diocèse de Vannes au niveau de la Pastorale du breton. Tout en approfondissant son bagage théologique par plusieurs années d’études, il s’est mis au service de l’Eglise en devenant aumônier. Il est le fondateur du site et de l'association Ar Gedour et assure la fonction bénévole de directeur de publication. Il anime aussi le site Kan Iliz (promotion du cantique breton). Après avoir co-écrit dans le roman Havana Café, il a publié en 2022 son premier roman "CANNTAIREACHD".

Articles du même auteur

[STIVAL] Pardon de St Mériadec ce 9 juin 2024

Amzer-lenn / Temps de lecture : 1 minLe 7 juin, on fête dans le diocèse …

Le Tro Breiz consacré au sacré coeur

Gouel Kalon Sakr Jezuz / Solennité du Coeur Sacré de Jésus…

Amzer-lenn / Temps de lecture : 3 min Kalon sakret Jezuz, intanet me halon ! …

2 Commentaires

  1. Une initiative audacieuse qui se solde par une belle réussite. Bravo à tous ceux qui se sont mobilisés pour cette première édition du festival Holy Fest.
    Petite erreur dans l’article, le groupe « Talitha Koum », lauréat du tremplin, est originaire des Côtes d’Armor (et non de Lorient!). ;-))

  2. Erreur corrigée. Merci de cette précision, et de votre intérêt pour notre blog 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *