Saints bretons à découvrir

Un prêtre bretonnant à la tête du séminaire de Nantes

Amzer-lenn / Temps de lecture : 2 min

L’abbé Guillaume LE FLOC’H (Saint-Pierre-Saint-Étienne-sur-Erdre) est nommé recteur du Séminaire interdiocésain Saint-Jean par les évêques des diocèses des Pays de la Loire.

Guillaume Le Floc’h est connu de nos lecteurs et du milieu bretonnant puisqu’il a notamment été recteur de l’église Saint-Yves-des-Bretons, à Rome. En effet, ordonné en 2007 puis pendant cinq ans, vicaire dans le Pays de Châteaubriant, il fut envoyé en Italie pour booster sa formation exégétique et par la suite former à son tour les futurs prêtres de Loire-Atlantique. En 2012, il est nommé recteur de Saint-Yves des Bretons, accompagnant la restauration de l’édifice et son rayonnement, notamment à l’occasion de la canonisation de Jean-Paul II ou encore lors du pardon de Saint-Yves. « Mon idée serait que chaque Breton qui vient à Rome visite Saint Yves des Bretons… «  disait-il dans le magazine Bretons (novembre 2013), en souhaitant aussi pouvoir élargir le pardon de St Yves des Bretons dans la ville de Rome, avec un fest-deiz place Navone.

Il fut ensuite envoyé à Jérusalem, avant de rejoindre Carquefou en 2016, où il sera curé tout en assurant une mission de professeur au Séminaire Saint-Jean et au tout nouveau centre d’étude théologique que lançait alors le diocèse de Nantes.

C’est donc en toute logique qu’il est appelé – à compter de septembre – à prendre la direction du séminaire. Parlant couramment breton et étant attaché à la dimension spirituelle et culturelle bretonne, fervent marcheur du Tro Breiz, sachant célébrer aussi bien en breton qu’en français, Ar Gedour est heureux de voir une telle nomination, et assure l’abbé Guillaume de ses prières pour sa mission.

Vous appréciez Ar Gedour : merci pour votre don

À propos du rédacteur Eflamm Caouissin

Marié et père de 5 enfants, Eflamm Caouissin est impliqué dans la vie du diocèse de Vannes au niveau de la Pastorale du breton. Tout en approfondissant son bagage théologique par plusieurs années d’études, il s’est mis au service de l’Eglise en devenant aumônier. Il est le fondateur du site et de l'association Ar Gedour et assure la fonction bénévole de directeur de publication. Il anime aussi le site Kan Iliz (promotion du cantique breton). Après avoir co-écrit dans le roman Havana Café, il a publié en 2022 son premier roman "CANNTAIREACHD".

Articles du même auteur

Millénaire de l’abbatiale de St-Méen-le-Grand du 21 au 23 juin 2024

Amzer-lenn / Temps de lecture : 2 minL’Abbaye de Saint-Méen est une des plus ancienne …

[STIVAL] Pardon de St Mériadec ce 9 juin 2024

Amzer-lenn / Temps de lecture : 1 minLe 7 juin, on fête dans le diocèse …

3 Commentaires

  1. On ne sait pas les effectifs de ce Grd Séminaire mais à priori environ un quarantaine à tout casser pour la « région » PDL. Une grande classe multi niveaux en somme. Félicitations à l’abbé Lomig ar Floc’h pour son parcours (une telle étape peut amener à l’épiscopat…). Mais rien en vue pour Feiz ha Breizh : comme pour tous les prêtres bretonnants il n’y a presque rien à attendre en breton en somme. On continue jusqu’à la disparition totale.

    • Tout à fait d’accord avec cet intervenant…Hélas!!! Ce ne sont pas les élucubrations de petits trouducs bretonnants autoproclamés qui vont sauver la langue bretonne. Quant aux 40 postulants à la prêtrise…ils finiront comme un ancien élève de mon épouse recteur d’un lieu de pèlerinage donc fonctionnaire qui compte le nombre de pèlerins, l’oseille qui rentre donc le C.A. alors que l’on a besoin de prêtres sur le terrain pas de fonctionnaires!!! C’est l’époque des crétins planeurs!

  2. Félicitations au Père Lomig que j’ai eu la joie de connaître quand il était à Rome.
    Hélène B

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *