Saints bretons à découvrir

La Musique de la Légion Etrangère chante « Pe trouz war an douar »

Amzer-lenn / Temps de lecture : 3 min
Affiche CloBZH Illustrations

Ce mardi soir, en la fête de Sainte Cécile, patronne des musiciens, la musique de la Légion Etrangère a donné son premier concert de la tournée de Noël en Bretagne. C’est dans la cathédrale de Rennes qu’a débuté le périple, avec près de 400 spectateurs, dans une bonne ambiance. Parmi les multiples titres interprétés par la formation militaire, un titre en breton : le Pe trouz war an douar.

Pe trouz war an douar

A l’origine de cette tournée, un ouvrage publié par Ar Gedour intitulé Kantikoù Nedeleg, offert par le Père Christophe Boudéreaux – aumônier de la Légion – au chef de musique. L’idée a germé de faire un concert dans lequel seraient inclus, outre le répertoire militaire, quelques titres celtiques et pourquoi pas des Noëls Bretons. Le Pe trouz war an douar a donc été choisi. Ce cantique issu du vannetais bretonnant a été écrit par le Père Pierre Noury, recteur de Bignan, né à Lauzach/Lozag, en pays de Questembert-Muzillac, en 1743, (un ouvrage lui fût consacré par Erlannig: François Marquer). Vous pouvez en retrouver la partition sur notre site Kan Iliz.

Si la Musique de la Légion Etrangère a inclus ce chant de Noël à son répertoire, c’est que leur aumônier militaire avait offert au chef de musique l’ouvrage KANTIKOU NEDELEG publié par Ar Gedour. C’est ainsi qu’est née l’idée de faire une tournée de Noël en Bretagne, et d’interpréter un répertoire breton.

Noël, une institution de la Légion

Il faut savoir que Noël est une institution chez les légionnaires. Au-delà de la seule dimension religieuse, c’est aussi un moment fraternel et familial qui se dessine, avec la création notamment de belles crèches de Noël.  Très vite après sa création en 1831, la Légion étrangère adopta Noël. Elle le fit avec d’autant plus de facilité qu’elle était composée essentiellement d’hommes venus de toute l’Europe et pour qui, même lorsqu’on était un « paria », Noël constituait une fête traditionnelle, à défaut d’être religieuse. Cette fête, symbole d’espérance a trouvé naturellement sa place au sein de la communauté légionnaire, car la plupart des candidats arrivent en situation d’échec professionnel, affectif ou psychologique ; ils viennent chercher, consciemment ou non, quelque chose d’autre, qu’ils ont souvent du mal à exprimer. La Légion, où ils s’engagent généreusement, incarne à leurs yeux une nouvelle chance, un rayon d’espoir, voire une espérance. Le légionnaire a fui ou quitté un métier, une patrie, des amis, une fiancée, et seule la chaleur d’une famille peut remplacer un tel vide dans le cœur et l’esprit d’un homme, surtout la nuit de Noël. C’est pourquoi Noël est la fête par excellence pour les légionnaires.

Une tournée du 22 au 24 novembre 2022

La Légion Etrangère est donc en tournée de concerts au profit des blessés et de l’action sociale des militaires, sous le haut-patronage du Diocèse aux Armées Françaises et porté par l’association Unisson. Le 24 novembre, un concert est prévu à l’Océanis de Ploemeur, avant de partir sur le Finistère. Le 26 novembre, un concert aura lieu en la chapelle Saint-Vincent de Pont-Croix (centre-ville), puis à la cathédrale de Quimper le lendemain 27 novembre.

À propos du rédacteur Eflamm Caouissin

Marié et père de 5 enfants, Eflamm Caouissin est impliqué dans la vie du diocèse de Vannes au niveau de la Pastorale du breton. Tout en approfondissant son bagage théologique par plusieurs années d’études, il s’est mis au service de l’Eglise en devenant aumônier. Il est Directeur de Publication d'Ar Gedour. Après avoir co-écrit dans le roman Havana Café, il a publié en 2022 son premier roman "CANNTAIREACHD".

Articles du même auteur

[QUIMPER] Pardon de St Corentin le 11 décembre 2022

Amzer-lenn / Temps de lecture : 1 minComme chaque année, ne manquez pas le Pardon …

Bénédiction des statues des saints Charbel et Jacques le 26 novembre 2022

Amzer-lenn / Temps de lecture : 3 minIls ne sont pas saints fondateurs de la …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *