Saints bretons à découvrir

Annulation de la Breizh Manif : « incapables de se réunir, comment réunifier ? »

Amzer-lenn / Temps de lecture : 3 min

breizh manif 2017En général, Ar Gedour ne va pas sur le terrain politique car ce n’est pas son rôle et qu’il est nécessaire de casser les murs qui nous séparent si nous voulons avancer. Mais la question de la réunification dépasse la simple question politique.

La Breizh Manif annuelle, qui devait avoir lieu ce samedi 30 septembre est annulée, selon un communiqué des co-présidents de Bretagne Réunie publié sur 7Seizh. Décision qui amène à la floraison de noms d’oiseaux, d’anathèmes multiples et d’excommunications séculières. Les uns et les autres, parangon de tolérance, sont bien plus prêts au lynchage médiatique et à la mise au bûcher social de ceux qui ne pensent pas comme on le voudrait, qu’à travailler à un avenir commun qui concerne tous les Bretons. Comment peut-on dire « un deiz a vo sklaer an amzer » et de l’autre assombrir l’avenir en se battant les uns avec les autres, les uns contre les autres ?!

Concernant la manifestation elle-même, disons que même si elle a le mérite d’exister et donne une certaine visibilité et fait croire à un certain dynamisme sur la question, elle n’aurait rien changé, mais cependant les atermoiements et menaces puis cette décision finale montrent un point essentiel :  les Bretons comme trop souvent ne sont pas capables de se réunir au-delà des clivages pour des actions trans-partisanes pour une seule et même cause. Alors comment pourraient-ils réunifier un territoire s’ils sont déjà dans l’impossibilité de s’entendre sur cette simple question ?

Et après, on s’étonne que certains cantonnent le mouvement breton dans le seul culturel festif ?

Ce qui est certain, c’est que la réunification au final ne pourra se faire que via des actions méta-politiques et des projets communs aux 5 départements, provoquant une réunification de fait. Tout le reste…

 

Communication des co-présidents de Bretagne Réunie

Réunification de la Bretagne, manifestation à Nantes annulée

La coprésidence de Bretagne Réunie est contrainte d’annuler la manifestation prévue samedi 30 septembre.

Cette décision est prise d’une part, suite aux divers échanges écrits violents qui ont eu lieu entre des groupuscules extrêmes. Les menaces qu’ils ont aussi proférées à notre encontre ne nous permettent pas de garantir, samedi prochain, la sécurité des personnes et des biens, sécurité qui nous incombe en tant que coprésidents de notre association.

D’autre part, ces groupuscules extrêmes ont décidé avec détermination d’exploiter notre rendez-vous annuel à des fins partisanes et ont la vive intention de scander des slogans n’ayant rien à voir avec la réunification de la Bretagne.

Ils entendent récupérer et instrumentaliser notre manifestation festive pour la placer dans le contexte des mouvements sociaux en germination.

Ces comportements sont inacceptables et ces extrêmes n’entraîneront pas Bretagne Réunie vers une autre destinée que celle de la réunification.

C’est avec beaucoup de tristesse que la coprésidence a pris cette décision.

Nous comprenons celle de tous les supporters de la réunification.

Nous comprenons aussi le désarroi des militantes et des militants qui avec joie et conviction se sont investis corps et âme pour que ce rendez-vous soit une fête…

Dès aujourd’hui nous réfléchissons à créer un nouvel événement dans lequel nous pourrions nous retrouver en toute sérénité.

À bientôt

Les co-présidents

À propos du rédacteur Redaction

Les articles publiés sous le nom "rédaction" proviennent de contributeurs occasionnels dont les noms sont publiés en corps de texte s'ils le souhaitent.

Articles du même auteur

Jean Picollec, profession éditeur (une chronique de Bernard Rio)

Amzer-lenn / Temps de lecture : 4 minL’éditeur Jean Picollec est passé de l’autre côté …

Ar Gedour lance « Booste ton pardon » pour aider à redynamiser les pardons bretons

Amzer-lenn / Temps de lecture : 3 minAr Gedour lance SKOL AR PARDONIOU / SOS …

Un commentaire

  1. Il faut savoir que la manifestation a été annulée suite aux menaces et pressions des groupuscules d’extrêmes-gauche dits « antifas » alors que ce sont eux qui ont des méthodes de fascistes : émeutes, intimidations, visages cagoulés, violences extrêmes, formation para-militaire, idéologie nihiliste poussée jusqu’à l’extrême, armement de barres de fer, de projectiles et de cocktails molotov. Ces personnes qui se font les chantres de la liberté et de l’anti-répression sont en fait là pour casser du flic et du citoyen pacifiste Le problème est qu’ils bénéficient de la bienveillance ou au moins du laxisme des autorités étatiques qui ferment les yeux. De tels groupuscules violents qui sèment qui sèment la terreur empêchent les honnêtes citoyens de manifester pacifiquement et décrédibilisent les causes justes qui rassemblent tous les gens de bonne volonté. C’est le même schéma que pour N.D des Landes…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.