Saints bretons à découvrir

ARNEO, un nouveau son breton..

Amzer-lenn / Temps de lecture : 2 min

Ce jeudi, le festival Interceltique de Lorient permettait de découvrir un ensemble au son électro-world particulièrement intéressant :  le groupe ARNEO. Voici ce qu’en dit la page de présentation de leur site : 

E kreizh Menezioù Are, e-kichen Tuchenn Sant Mikel, a zo bet krouet ar strollad nevez ARNEO gant tri amezeien o deus bet mennozh labourat asambles diwar-benn « an dour ».
Er gêr, en ti pe er maez, tro dro d’ar Yeun Elez a zo bet enrollet trouzoù dour : trouz ar glav o strakal ouzh ar prenestr, trouz ar ster o redek pe trouz ar strimpadenn. Yann Cortella en deus kempennet luskoù « tredan » gant an trouzoù-se, Gwenael Kerleo he deus laket notennoù he zelenn warno ha Marielle Hervé he deus kanet pozioù skrivet e brezhoneg, galleg ha saozneg. An holl a ra ur muzik « electro-world » souezhus da nebeutañ.


*****************


C’est dans le Finistère, au cœur des Monts d’Arrée que naît le projet « ARNEO » quand Marielle Hervé, Gwenael Kerleo et Yann Cortella ont l’idée de travailler ensemble autour d’un concept aussi novateur qu’évident : l’eau…

L’eau comme terrain de jeu sonore, véritable mine de samples dans laquelle Yann extrait les rythmes et beats sur lesquels Gwen et Marielle viennent poser leurs harpe et claviers afin de constituer l’écrin qui accueillera leurs chants suspendus.

L’eau comme support d’écriture, comme un hommage à la vie, au vital, à ce qui nous constitue. L’eau qui s’infiltre dans les textes écrits en breton, en français et en anglais comme s’il s’agissait de faire se confronter les ruisseaux et les océans sur les musiques ouvertement electro-world de « ARNEO ».


*******************


It is in Finistère (Brittany/France), in the heart of the Mounts of Arrée, that was born the project « ARNEO » when Marielle Hervé, Gwenael Kerleo and Yann Cortella had the idea of working together around a concept as innovative as obvious: water…

Water as a sound playground, a real source of samples from which Yann extracts the rhythms and beats Gwen and Marielle come to put their harp and keyboards in order to form the landscape which will welcome their suspended singings.

 

Water as the medium of writing, as a tribute to Life, to vital, to what constitutes us. Water which infiltrates into texts written in Breton, French and English as if it was a question of making brooks and oceans face each others on the openly electro-world musics of « ARNEO ».



À propos du rédacteur Eflamm Caouissin

Marié et père de 5 enfants, Eflamm Caouissin est impliqué dans la vie du diocèse de Vannes au niveau de la Pastorale du breton. Tout en approfondissant son bagage théologique par plusieurs années d’études, il s’est mis au service de l’Eglise en devenant aumônier. Il est le fondateur du site et de l'association Ar Gedour et assure la fonction bénévole de directeur de publication. Il anime aussi le site Kan Iliz (promotion du cantique breton). Après avoir co-écrit dans le roman Havana Café, il a publié en 2022 son premier roman "CANNTAIREACHD".

Articles du même auteur

[QUIMPER] Les Kanerion Pleuigner à la cathédrale le 26 mai 2024

Amzer-lenn / Temps de lecture : 1 minConcert à la Cathédrale Saint-Corentin de Quimper, le …

Gouel Pantekost santel deoc’h !

Amzer-lenn / Temps de lecture : 1 min  Spered Santel, deit, ni hou ped E …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *