Saints bretons à découvrir

Aux âmes, citoyen…

Amzer-lenn / Temps de lecture : 2 min

Il y a quelques jours, Ouest-France (édition de Rennes) titre à propos du « Jour du Seigneur » diffusé à partir de Rennes le 28 février que cela se passera à l’église Jeanne d’Arc. Exit le « sainte » qualifiant la pucelle d’Orléans. Oubli malencontreux, certainement…

Dans le Ouest-France (édition de Lorient) de ce mardi 26 janvier, on annonce l’arrivée du nouveau recteur de Kervignac. Là encore, aucun titre de type « le Père X…  » ou « l’abbé Y… » ! Oubli malencontreux, certainement…

Bon… il s’avère que ce n’est pas nouveau : déjà en octobre 2015, le quotidien avait omis la même chose dans un article sur le nouveau recteur de la paroisse de Saint-Avé ou encore concernant La Gacilly, voire en 2014 en ce qui concerne le secteur de Châteaulin. Ce ne sont que quelques exemples mais vous pouvez vous amuser vous-mêmes à en trouver d’autres.

 

Déjà que les éphémérides évitent désormais de mentionner les mots « saint » ou « sainte ». Déjà qu’on débaptise nos communes qui ont des noms un peu trop saints grâce à des fusions qui tombent à pic pour notre mère Laïcité (Sainte Valeur !…) Maintenant nous voici presque revenus vers les heures « lumineuses » de la Révolution Française qui faisait appeler les curés « citoyen » ou « ci-devant curé ».

Un scientifique, un médecin, un avocat verra son nom précédé de son titre (professeur, docteur, maître..). Pourquoi pas le prêtre ? D’autant que cela est bien plus qu’un simple titre ! Le Père Sagadou disait en 2012 que « globalement, le titre dit quelque chose de la relation que nous voulons entretenir avec la personne à laquelle nous nous adressons ». Doit-on conclure que l’absence de titre dans le journal dit quelque chose de la relation que ledit support souhaite entretenir avec les personnes concernées ?

Mais nous avons peut-être l’esprit chagrin : il se peut que ce ne soit que le hasard qui frappe régulièrement les pages quotidienne d’un journal …

Et vous, qu’en pensez-vous ?

À propos du rédacteur Tudwal Ar Gov

Bretonnant convaincu, Tudwal Ar Gov propose régulièrement des billets culturels (et pas seulement !), certes courts mais sans langue de buis.

Articles du même auteur

Widilma, le nouveau groupe néo-folk celtique

Amzer-lenn / Temps de lecture : 1 minOn avait pu voir la collaboration des musiciens …

Le Festival des Brodeuses, c’est ce week-end à Pont l’Abbé

Amzer-lenn / Temps de lecture : 2 minLe festival des brodeuses a lieu ce week-end …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.