Saints bretons à découvrir

8 décembre : FETE DE L’IMMACULEE CONCEPTION

Amzer-lenn / Temps de lecture : 3 min

Depuis toujours, les Églises d’Orient fêtaient la pureté originelle de Marie, en une fête de « la Conception de la sainte Mère de Dieu » ou, plus exactement, la fête de la conception de Marie dans le sein de sainte Anne.

Grotte de LourdesLes Latins l’adoptèrent progressivement à partir du Xe siècle, mais saint Bernardsaint Bonaventure, comme saint Thomas d’Aquin se refusaient encore à admettre cette « Immaculée Conception ». Saint Jean Dun Scot fut le premier à la faire triompher et à y faire se rallier la Sorbonne de Paris. Les Papes intervinrent maintes fois au cours des siècles pour imposer silence à cette querelle jusqu’au jour où Pie IX la définit comme un dogme de foi, en 1854*: « Dès le premier instant de sa conception, par grâce et privilège uniques du Dieu Tout-Puissant, la bienheureuse Vierge Marie a été préservée du péché originel ». Comme au premier jour de la Création quand Adam et Eve sortaient des mains du Créateur, la mère de son Fils était là, minuscule cellule humaine pourvue d’une âme toute sainte. Elle est ainsi « devenue la gloire de notre nature pécheresse. »

 

Solennité de l’Immaculée Conception de la Vierge Marie.

Vraiment comblée de grâce et bénie entre toutes les femmes, elle fut préservée de toute souillure de la faute originelle dès le premier instant de sa conception, par un privilège unique de Dieu en prévision de la naissance et de la mort salvifique du Fils de Dieu. Cette doctrine transmise par une tradition très ancienne, a été solennellement définie en ce jour en 1854 par le bienheureux Pie IX.

 

Il faut comprendre l’Immaculée-Conception, non pas seulement comme une exemption virginale de la tache originelle, mais comme une sanctification qui s’opère dès la naissance de la vie de la Vierge, dans la vision des mérites de Jésus-Christ (Saint Jean Duns Scot) Source : Nominis

________________

Ecoutez Alma Redemptoris Mater, par les Gedourion ar Mintin (Live 2008)

«Très Sainte Vierge Marie,
nous croyons qu’à la fin de votre vie terrestre,
vous avez été élevée corps et âme au Ciel,
parce que vous êtes la Mère de Dieu, immaculée.

La Très Sainte Trinité vous a couronnée Reine de l’univers,
et avec tous les Anges et les Saints du Ciel, vous intercédez pour nous, pèlerins de la terre,
et pour les âmes des défunts qui ont encore besoin de purification.

Aidez-nous à orienter notre vie vers Dieu qui a un Dessein d’amour sur chacun de nous,
à prier, à recourir aux sacrements de l’Église et à faire le bien,
pour notre bonheur véritable dès ici-bas.

Donnez-nous une Foi et une Espérance inébranlables en l’Amour infini de Dieu,
au milieu des luttes et des épreuves inévitables et nécessaires de cette vie, car les souffrances du temps présent ne sont rien en comparaison du bonheur qui nous attend.»

Amen (Prière de la neuvaine à l’Immaculée Conception)

À propos du rédacteur Eflamm Caouissin

Marié et père de 5 enfants, Eflamm Caouissin est impliqué dans la vie du diocèse de Vannes au niveau de la Pastorale du breton. Tout en approfondissant son bagage théologique par plusieurs années d’études, il s’est mis au service de l’Eglise en devenant aumônier. Il est Directeur de Publication d'Ar Gedour.

Articles du même auteur

Feiz e Breizh

Plus de 1200 fidèles, dont 480 marcheurs pour le Pèlerinage Feiz e Breizh 2022

La 5e édition du pèlerinage « Feiz e Breizh », les samedi 17 et dimanche 18 septembre 2022, a rassemblé 480 marcheurs, marquant une progression de 59 % par rapport à 2021. La messe de clôture à Sainte-Anne d’Auray a été célébrée dans une basilique comble.

[PATRIMOINE] Les splendides bannières LE MINOR

L’histoire entre la maison LE MINOR et les bannières de procession est une histoire qui dure depuis plus de 60 ans. En effet, c’est en 1953 que...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.