Saints bretons à découvrir

Eric Angier de Lohéac, fondateur des Veillées pour la Vie, est décédé

Amzer-lenn / Temps de lecture : 3 min
Photo Facebook

C’est un grand serviteur de la Vie que vient de perdre l’Eglise. Eric Angier de Lohéac, fondateur et président des Veillées pour la Vie, est décédé dans la nuit du 17 au 18 mai, jour de la saint Eric, à l’âge de 37 ans, a annoncé jeudi avec tristesse le mouvement sur sa page Facebook.

Sonneur de cornemuse, aimant à se retrouver avec son instrument dans des lieux improbables comme au sommet du clocher de l’église de Carnac, il était pourtant d’une discrétion qui contraste avec le tonitruant instrument celtique, particulièrement sur lui-même. Peu le savaient malade. La nouvelle a donc dévasté tous les nombreuses personnes qui l’ont croisé.

Un chrétien engagé pour la Vie

Les veillées pour la Vie sont organisées habituellement à l’occasion du premier dimanche de l’Avent. Cette initiative lancée par le Pape Benoit XVI, permet chaque année, depuis novembre 2010 de célébrer un temps liturgique de préparation à la célébration de la Nativité et de prier pour la vie naissante. En réponse à l’appel du pape Benoît XVI, il avait lancé en 2011, avec une équipe de jeunes laïcs, une plateforme sur internet pour répertorier, promouvoir et faciliter l’organisation des veillées de prière pour la vie,

Convaincu de la nécessité de prier, de ne jamais séparer foi et charité, il a fondé l’association président des veillées pour la Vie en 2010 en réponse à l’appel du Pape à prier pour la vie naissante. Petit à petit, le mouvement a étendu cet appel à prier à toutes les causes de défense de la vie, de sa conception jusqu’à sa fin naturelle. Malgré les tempêtes et les doutes, Éric, en bon marin est « resté à bord » de l’association jusqu’au bout, priant sans relâche, téléphonant, écrivant. Il puisait sa force dans l’Amour de Jésus-Eucharistie, communiant et adorant aussi souvent qu’il le pouvait, mais aussi dans le chapelet quotidien.

Ne ménageant jamais ses efforts, cet ingénieur originaire de Bretagne, navigateur hors pair et plongeur désirait plus que tout essaimer les veillées pour la Vie au reste de l’Europe et du monde. Il nous avait aussi contacté l’an passé pour développer des veillées pour la Vie en breton ou trilingues.

Poursuivre son oeuvre

Mais celui qui militait pour la Vie a été victime d’une tumeur, pour laquelle il avait déjà subi une lourde opération. Ses années sur terre auront porté bien des fruits, parfois plus que d’autres qui vivent longtemps sans trouver sens à leur existence. Les obsèques d’Eric Angier de Lohéac se dérouleront ce vendredi 20 mai à 10h en l’église St Cornély de Carnac. « Le plus bel hommage que nous pouvons lui rendre aujourd’hui est sans nul doute de poursuivre son œuvre, c’est-à-dire de continuer à prier pour la vie, dans la communion des saints, avec ceux qui nous ont précédés dans le combat », invite le mouvement des Veillées pour la vie.

À propos du rédacteur Erwan Kermorvant

Erwan Kermorvant est père de famille. D'une plume acérée, il publie occasionnellement des articles sur Ar Gedour sur divers thèmes. Il assure aussi la veille rédactionnelle du blog et assure la mission de Community Manager du site.

Articles du même auteur

[LORIENT] Traditions de Noël en Basse-Bretagne, par Korantin Denis, le 14/12

Amzer-lenn / Temps de lecture : 1 min« Hengounioù Nedeleg e Breizh Izel » Kanomp Nouel ! Prientit …

Les Paotred Pagan en concert à l’église du Drennec le 11 décembre 2022

Amzer-lenn / Temps de lecture : 1 minNe manquez pas le concert des Paotred Pagan, …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *