Saints bretons à découvrir

Facebook e brezhoneg : ça avance !

Amzer-lenn / Temps de lecture : 2 min

Ouest-France rapporte que Facebook propose désormais une interface en breton. Les termes « j’aime » et « commenter » du réseau social sont traduits. On connaissait le like, qui vaut approbation sur Facebook, devenu j’aime en français. Les Bretons ont voté : dans la version brittophone, ce sera plijus, autrement dit, plaisant.

 

Disponible depuis octobre, l’interface du réseau social n’est traduite qu’à 79 %, et s’améliore grâce aux votes en ligne. « En quelques jours, plus de 500 personnes avaient pris part à la traduction », précise Fulup Jakez, directeur de l’Office public de la langue bretonne (OPLB), très fier de cet engouement.

 

Dans cette nouvelle version, commenter devient reiñ o soñj (donner votre avis). Les termes initiaux trouvent ainsi un nouveau sens, parfois plus pertinent qu’en langue originale… Ami, quant à lui, devient mignon. Grâce à la contribution des internautes, l’interface est étonnamment bien traduite, même si quelques défauts persistent, comme avec le féminin.

Facebook pourrait permettre de relancer l’usage du breton. « Une interface en breton crée un environnement favorable à la langue, constate Fulup Jakez. On a plus facilement tendance à écrire ses posts en breton. »

La langue celtique est ainsi la troisième langue régionale d’Europe à faire son entrée dans l’éventail de Facebook, derrière le basque et le catalan. « Maintenant, on pense à Twitter », confie le directeur de l’OPLB. Avec la nouvelle extension .bzh, le web pourrait bientôt prendre un nouveau visage, en gwenn ha du.

www.facebook.com/translations et cliquez sur « Utiliser Facebook en breton ».

 

[Note d’Ar Gedour] Cela n’engage que nous, mais il nous semble qu’une traduction littérale ne peut se faire pour certains termes utilisés. Ainsi, nous voyons apparaitre « plijet eo X gant ho liamm » ou « X en deus 1 den nevez plijet« . Dans cet exemple précis, la traduction littérale donne « X a été plu par votre lien » ou  » X a eu une nouvelle personne plue« . Il nous parait plus correct de dire  » Dedennet eo X gant ho liamm » ou « X en deus 1 den nevez dedennet« , utilisant ainsi le mot « intéressé ». Plijus deviendrait donc dedennus, ce qui serait plus logique.

À propos du rédacteur Eflamm Caouissin

Marié et père de 5 enfants, Eflamm Caouissin est impliqué dans la vie du diocèse de Vannes au niveau de la Pastorale du breton. Tout en approfondissant son bagage théologique par plusieurs années d’études, il s’est mis au service de l’Eglise en devenant aumônier. Il est le fondateur du site et de l'association Ar Gedour et assure la fonction bénévole de directeur de publication. Après avoir co-écrit dans le roman Havana Café, il a publié en 2022 son premier roman "CANNTAIREACHD".

Articles du même auteur

crepes chandeleur

CHANDELEUR : de la fête druidique d’Imbolc à la Présentation de Jésus au Temple

Amzer-lenn / Temps de lecture : 5 minEn ce 2 février, nous fêtons la Présentation …

[KERANNA] Oferenn e brezhoneg d’ar 5/02/23- Messe en breton (+ feuille téléchargeable)

Amzer-lenn / Temps de lecture : 1 min Disul, d’ar 5 a viz C’hwevrer 2023 …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *