Saints bretons à découvrir

Fañch convoqué au tribunal pour virer son tildé

fañchEn mai dernier, le petit Fañch, né à Quimper, se voyait privé d’un tildé sur le N de son prénom, parce que “en France, ça ne se fait pas”. Pour faire court, l’Etat-Civil interdisait aux parents d’appeler leur enfant comme ils le souhaitaient, alors mêmes qu’ils laissent passer des prénoms farfelus au possible. Se réclamant d’une circulaire de 2014 aux racines révolutionnaires, il n’était pas question de faire de vagues, surtout sur le N. “Fañchement, tu nous em… avec ton tildé. Pourquoi tu t’appellerais pas simplement François, mon gars ?”

Mais c’était sans compter les bretons. Les médias, s’étant emparés de l’affaire, Léna Louarn et Jean-Michel Le Boulanger du Conseil Régional étant montés au créneau, une pétition (toujours disponible en ligne) lancée par Culture Bretagne ayant remporté un large succès, la ville de Quimper avait réglé l’affaire. Il s’appellera Fañch ha pik echu !

Et ben non… l’affaire n’est pas réglée ! Le 5 juillet dernier, rapporte Ouest-France, les deux parents ont été convoqués au tribunal de grande instance de Quimper pour, dit la convocation, une « demande de rectificatif d’un acte d’état-civil, ou des jugements déclaratifs ou supplétifs d’acte de l’état-civil. » Ce qui en d’autres termes veut dire : l’État ne veut pas du « ñ tildé ».

Alors que le Festival de Cornouaille vient de débuter, le quotidien précise ainsi que “le 5 juillet, Jean-Christophe, Lydia et Fañch ont été entendus au tribunal de Quimper, en audience privée, dans la salle Loeiz-Ropars (chanteur de kan ha diskan – sans tildé sur le n – défenseur du fest-noz). Dans la salle, sont présents deux greffiers, une avocate qui représente le ministère public, et la présidente du tribunal. « L’avocate s’est plongée dans des articles de loi qui parlent de Robespierre et de la langue française. En un mot, on nous demande de retirer le tildé » résume Jean-Christophe”.

« Nous avons répliqué que nous voulions garder le tildé. Nous ne voulons pas changer de prénom à notre enfant qui a déjà une carte d’identité et un passeport avec ce prénom. » La présidente a fixé la date du 13 septembre pour donner sa réponse.”

En attendant, un petit rappel pour savoir comment écrire sur un PC un N avec son tildé => ñ . Cliquez ici pour lire l’article et le partager.

À propos du rédacteur Tudwal Ar Gov

Bretonnant convaincu, Tudwal Ar Gov propose régulièrement des billets culturels (et pas seulement !), certes courts mais sans langue de buis.

Articles du même auteur

kerizinen

“Kerizinen n’est pas un lieu de pèlerinage reconnu” (Mgr Dognin).

Dans un communiqué daté du 31 août 2020, Mgr Dognin, évêque de Quimper & Léon, …

[SAINT MALO-DE-BEIGNON] Vol des vases sacrés et hosties consacrées jetées

L’église paroissiale de Saint-Malo de Beignon a été victime de vols des calice et ciboire. …

Un commentaire

  1. Une attaque de plus contre la Bretagne et les Bretons!!!
    Si nous supprimions les accents en langue Française, ça donnerait quoi? Quelques essais….
    La justice ferait mieux de s’occuper correctement des malfrats plut(O)t que de pratiquer une politique discriminatoire (a) l’encontre de ceux qui font vivre une culture plus que millénaire. Par ailleurs, doit-on rappeler que les lois Françaises ne sont applicables en Bretagne que par la loi du plus fort, mais qu’en droit internationale, elles sont illégales (cf écrits de Louis Melennec, avocat). Doit-on aussi rappeler que la personne invoquée par le tribunal, Robespierre, est responsable (et pas que lui), de génocide et crime contre l’humanité de par les exactions orchestrées contre les Vendéens et les Bretons (cf écrits de Louis Melennec, avocat et Reynald Seycher). Justice Française: approuveriez-vous les crimes commis par cet homme?
    Pour rappel: quelques crimes de la révolution: guillotine de manière industrielle, colonnes infernales trucidant du vieillard au bébé, tanneries de peau humaine (parce que les chouans étaient considérés comme des sous-hommes…..).
    Doit-on enfin rappeler le contenu de la déclaration des droits de l’homme, dont la France se targue d’en être le défenseur?
    Ras-le bol de ce racisme anti-breton!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
    Et Respectons le Breton, comme le Français doit-être respecté….

    A bon entendeur….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *