Saints bretons à découvrir

Festival Interceltique de Lorient 2023 : la sélection Ar Gedour

Amzer-lenn / Temps de lecture : 7 min

Le Festival Interceltique de Lorient débute vendredi soir, pour 10 jours de fêtes mettant l’Irlande à l’honneur. Comme chaque année, Ar Gedour vous propose sa sélection dans le riche programme du FIL, que vous pouvez retrouver via ce lien.  En-dehors des conférences proposées dans le cadre du FIL, des festoù-noz, de la salle Carnot au Quai de la Bretagne, sans oublier l’affiche exceptionnelle de la Tavarn ar Roue Morvan, du BDF et des animations diverses, nous vous avons listé notre choix :

Le vendredi, nous soulignons le colloque « Bretagne… celtique » avec de nombreux intervenants dès 9h30. La participation se fait sur inscription. Puis le soir, si vous alliez écouter Brieg Guerveno ?

Le samedi 5 août, c’est évidemment le Championnat national des bagadoù auquel il vous faut participer. Le soir un bon fest-noz après avoir dîné à la Tavarn ar Roue Morvan.

Le dimanche 6 août, la grande Parade des Nations Celtes avec près de 5000 participants, puis le soir, à 21h30, pourquoi ne pas aller au Concert du très bon groupe Clannad ?

Clannad (dérivé du mot clan signifiant « famille » en gaélique irlandais) s’est formé en 1970 par les frères et sœurs Moya, Ciarán et Pól Brennan et leurs oncles Noel et Pádraig Duggan (malheureusement décédé en 2016) puis rejoint par Enya Brennan qui a ensuite eu sa propre carrière solo. Le groupe aux multiples récompenses a, sans aucun doute, fait plus que tout autre groupe pour amener la musique irlandaise et la langue irlandaise vers le public mondial. Fusionnant des éléments de la musique irlandaise traditionnelle et du folk, du new age et du rock plus contemporain, ils ont créé un son magnifiquement unique et céleste qui combine des mélodies envoûtantes et des voix fascinantes pour transcender les empreintes du temps tout en attirant un public mondial de tout âge.

Le lundi 7 août, direction le Palais des Congrès à 14h pour le 25ème concours international de Pibroc’h. Puis à 21h30, après avoir flâné au Jardin des Luthiers et sur le Quia du Livre, rendez-vous au concert du mythique groupe Barzaz à 21h30, ou encore au concert des corses d’I Muvrini.

Le mardi 8 août, ne manquez pas la conférence sur les « 100 ans du Gwenn-ha-Du : histoire en miroir des drapeaux breton et irlandais« . L’histoire du Gwenn-ha-Du, le drapeau noir et blanc symbole de l’identité bretonne, et de ceux d’Irlande, est retracée de manière ludique à travers de nombreuses anecdotes concernant leur signification, les dates clés ou les personnalités qui en ont fait la promotion. A 19h, rendez-vous à l’église Saint-Louis pour un concert orgue, bombarde et chant en toute simplicité, avant d’aller au spectacle Horizons Celtiques ou encore de vous rendre au Quai de la Bretagne.

Le mercredi 9 août, rendez-vous au Trophée de musique Celtique Loïc Raison (18h) puis Pour écouter Altan et l’Orchestre National de Bretagne (21h30).

 

Fondé à la fin des années 80 dans le sillage des Clancy Brothers, Chieftains et autres Dubliners, ce groupe phare a publié une dizaine d’albums et visité nombre de pays du monde.Altan réunit quatre musiciens accomplis autour de la belle voix de Mairéad Ni Mhaonaigh qui s’exprime en anglais et en gaélique, langue qui conserve nombre de trésors du patrimoine traditionnel chanté.

Ce groupe tisse un répertoire de ballades, de jigs et de reels animés, hérité du Donegal, comté encore sauvage, situé au nord-ouest de l’Irlande, ainsi que du nord du pays, régions dont la plupart des membres du groupe sont originaires. Altan demeure aujourd’hui l’étalon or de la musique traditionnelle irlandaise », écrivait, en 2005, l’Irish Echo.

Le jeudi 10 août à 17h, rendez-vous à la « Les Seiz Breur, une fraternité d’artistes bretons et modernes (1923-1947) » par Pascal Aumasson – Observateur des cultures populaires, conservateur de lieu culturel en Bretagne pendant 35 ans.

Le nom des « Seiz Breur » évoque l’heureuse destinée d’une fraternité composée d’artistes soudés par l’envie de concilier inspiration bretonne et esprit moderne. Leur volonté d’embellir le quotidien de leurs contemporains compte pour cela sur les arts décoratifs : textiles, meubles, costumes, tissus imprimés, papiers-peints, faïences…. Observateur des cultures populaires, Pascal Aumasson a été conservateur de lieux culturels pendant 35 ans en Bretagne, au musée de Saint-Brieuc (1991), au port-musée de Douarnenez (2002), au musée de Bretagne à Rennes (2009) ou aux Beaux-arts de Brest (2013). Auteur notamment de « Kabig, Le destin d’un habit de grèves », « Les peintres de Pont-Aven et les Nabis », « Seizh breur, pour un art moderne en bretagne » ou « Savina – Le Corbusier, De l’art celtique à la sculpture moderne », il vient de publier en novembre 2022 « Habits de travail, Du labeur à la mode » chez Coop Breizh.

Puis à 19h, ne manquez pas le concert orgue, bombarde et chant du Trio Kervarec avec pour thème « Barzaz Breizh, la mémoire d’un peuple ». Nous vous avons déjà présenté ce spectacle qui enchante tous ceux qui l’ont déjà vu. Ca se passe à l’église Saint-Louis, dans le cadre du Festival Off.

Crédit : Emmanuel Pain

Enfin, à 21h30, venez écouter l’enchantement vocal de Denez. Le voyage d’une voix, la voix d’un voyage. On ne le présente plus : Denez commence à chanter seul a cappella dans le respect de la tradition du chant breton. Celui que l’on nomme « l’artiste à la voix d’or* » s’accompagne peu à peu d’instruments acoustiques de Bretagne ou d’ailleurs (oud oriental, duduk arménien, kanoun turc…), traditionnels ou non (saxophone, violoncelle, bugle…) et de formations de plus en plus importantes.

Il ouvre ensuite son univers musical à des sonorités avant-gardistes empruntées aux nouvelles musiques électroniques (drum’n’ bass, trip hop, ambiant…) qui au fil du temps laissent de moins en moins de place à l’acoustique jusqu’à parfois s’en affranchir. C’est ce parcours unique que Denez nous propose de découvrir ou redécouvrir dans un concert exceptionnel, nous montrant une fois de plus l’universalité et l’intemporalité de son chant.

Le vendredi 11 août, entre Porzhioù, la création du Bagad Sonerion an Oriant, l’hommage à Paddy Moloney des Chieftains par The Friel Sisters ou encore le Celtic Odyssée #2, difficile de faire son choix.

Le samedi 12 août, nous opterions plutôt pour Celkilt, le groupe déjanté invité au Kleub. En plus de 600 prestations scéniques survoltées, CelKilt a su s’imposer comme une valeur sûre parmi les ténors du monde celtique. Entre deux escales au Hellfest, en Italie, au Canada, en Allemagne ou aux États Unis (pour 2 tournées marathon, 2 passages au mythique Shamrock Fest à Washington DC et une croisière entre Miami et les Bahamas aux côtés de Flogging Molly & The Offspring), CelKilt s’amuse à piéger Canal + sur une reprise de M. Jackson à la cornemuse, ose se mesurer à l’Incroyable Talent d’AC/DC sur M6 ou défier un orchestre symphonique sur France 2 en s’appropriant Brahms en live…

Un pied bien ancré dans la tradition Celtique avec une cornemuse épique qui visite tour à tour Ecosse et Bretagne et un violon espiègle teinté d’Irlande et de polka, CelKilt assume aussi pleinement ses penchants wok n’woll, convoquant tour à tour Foo Fighters, Dropkick Murphys ou AC/DC à la table des négociations, et ça met tout le monde d’accord ! De l’autodérision, de la ferveur et du punch.

Enfin, le dimanche 13 août, rendez-vous à la messe interceltique en l’église Saint-Louis, à 11h, avant de manger à la Tavarn ar Roue Morvan, puis pour bien finir, participez au trophée Matilin an Dall (spécial 30ème édition). Les couples de binioù-koz/bombarde et biniou/bombarde sont des éléments prépondérants de l’expression musicale bretonne. Un trophée, sous forme de concert, est organisé pour mettre en avant ces couples de sonneurs les plus talentueux de Bretagne. Un des objectifs étant de présenter à un large public cette formation musicale dans un confort d’écoute valorisant. Ces couples donnent libre court à la virtuosité et à l’originalité dans leur quête du prix Matilin An Dall, du nom de l’un des sonneurs les plus reconnus du XIXe siècle. Le trophée Matilin An Dall organise, à la suite du concours habituel, un concours de “jeunes sonneurs” qui s’affronteront devant leurs pairs avec l’envie de les rejoindre dans cette épreuve prestigieuse qu’est le “Matilin”.

Avant de flâner dans les rues de Lorient, de respirer un dernier bol d’Eire, un dernier pas de danse au Quai de la Bretagne. Et le livre de l’édition 2023 se refermera… déjà !

PROGRAMMATION TAVARN AR ROUE MORVAN / BDF

 

À propos du rédacteur Eflamm Caouissin

Marié et père de 5 enfants, Eflamm Caouissin est impliqué dans la vie du diocèse de Vannes au niveau de la Pastorale du breton. Tout en approfondissant son bagage théologique par plusieurs années d’études, il s’est mis au service de l’Eglise en devenant aumônier. Il est le fondateur du site et de l'association Ar Gedour et assure la fonction bénévole de directeur de publication. Il anime aussi le site Kan Iliz (promotion du cantique breton). Après avoir co-écrit dans le roman Havana Café, il a publié en 2022 son premier roman "CANNTAIREACHD".

Articles du même auteur

[STIVAL] Pardon de St Mériadec ce 9 juin 2024

Amzer-lenn / Temps de lecture : 1 minLe 7 juin, on fête dans le diocèse …

Le Tro Breiz consacré au sacré coeur

Gouel Kalon Sakr Jezuz / Solennité du Coeur Sacré de Jésus…

Amzer-lenn / Temps de lecture : 3 min Kalon sakret Jezuz, intanet me halon ! …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *