Saints bretons à découvrir

Il y a 25 ans, le Pape Jean-Paul II venait à Sainte Anne d’Auray

Amzer-lenn / Temps de lecture : 3 min

Du 19 au 22 septembre 1996, il y a 25 ans, le Pape Jean-Paul II venait en France pour une visite apostolique en quatre étapes : il s’était tour à tour rendu à Saint-Laurent-sur-Sèvre et Sainte-Anne-d’Auray avant de se rendre sur Tours et Reims.

Un passage en Bretagne

A Sainte-Anne-d’Auray, il est venu en pèlerin, rendre hommage à la mère de la Vierge Marie et s’adresser particulièrement aux jeunes couples et à leurs enfants. Succès populaire du pape en Bretagne où il avait célébré une grand-messe solennelle devant une foule de 120 000 fidèles.

(Re)découvrez son discours en cliquant ici, et son homélie prononcée lors de la grand’messe, célébrée à la manière d’un grand pardon, via ce lien.

Extraits (qui ont contribué aux engagements qui par la suite ont donné ce blog) :

“4. Sur cette terre de Bretagne, connue pour sa solide tradition chrétienne, je suis heureux de vous saluer, pèlerins venus de toute la région apostolique de l’Ouest pour accueillir le Successeur de Pierre, pèlerins de Sainte-Anne d’Auray ainsi que d’autres sanctuaires dédiés à la mère de la Vierge Marie, comme celui d’Apt qui célèbre son IXème centenaire. Je salue aussi cordialement les représentants des autorités civiles qui ont tenu à s’associer à cette célébration. Je remercie Monseigneur François-Mathurin Gourvès, Évêque de Vannes, pour ses paroles de bienvenue qui témoignent de la vitalité de votre foi et de votre fidélité à l’Église.

Lire aussi l’article « Je me souviens… Sainte Anne d’Auray le 20 septembre 1996, par Eflamm Caouissin. Cliquez ici.

Cette foi, qui est votre héritage commun, est affrontée à de nombreux défis. Certes, les causes d’inquiétude sont multiples. Ainsi, on voit se développer un climat d’indifférence et d’individualisme; certains ne savent pas accepter l’autre dans sa différence; certains désespèrent devant le mal du monde. Trop souvent la mémoire chrétienne s’affaiblit, notamment dans les jeunes générations, qui ont bien du mal à s’approprier leur héritage religieux. Mais on perçoit aussi chez vous de nombreux signes de vitalité. L’Esprit Saint est à l’œuvre dans les cœurs et suscite d’admirables conversions intérieures, des vocations inattendues, un renouveau du sens de la vie conjugale; des laïcs de plus en plus nombreux s’engagent dans l’animation de la communauté chrétienne et dans les structures de la vie publique et sociale. Aujourd’hui, je suis venu vous inviter à faire grandir l’espérance en vous et autour de vous. Comme vos pères dans la foi, soyez des bâtisseurs de l’Église dans les générations nouvelles !

Votre région a donné à l’Église de nombreux apôtres. Depuis plusieurs siècles, d’innombrables missionnaires, hommes et femmes, sont allés sur tous les continents pour annoncer le Christ. Je voudrais saluer et encourager les prêtres, les religieux, les religieuses, les laïcs missionnaires qui, chez vous et à travers le monde, se consacrent avec générosité à l’annonce de l’Évangile, malgré les difficultés, et parfois au prix de leur vie. 

Chers amis les jeunes, n’ayez pas peur de répondre généreusement au Christ qui vous invite à vous mettre à sa suite! Dans la vocation sacerdotale ou religieuse, vous trouverez la richesse et la joie du don de vous-mêmes pour le service de Dieu et de vos frères. Vos diocèses ont une longue tradition missionnaire. Ne la laissez pas s’éteindre. Tant d’hommes et de femmes attendent des témoins de la Lumière et de l’Espérance!”

Tant que vous êtes là : sachez qu’Ar Gedour, qui fête ses 10 ans, a besoin de vous pour continuer son oeuvre. Contribuez à édifier la Bretagne chrétienne par un don en cliquant ici. Trugarez deoc’h ! 

À propos du rédacteur Eflamm Caouissin

Marié et père de 5 enfants, Eflamm Caouissin est impliqué dans la vie du diocèse de Vannes au niveau de la Pastorale du breton. Tout en approfondissant son bagage théologique par plusieurs années d’études, il s’est mis au service de l’Eglise en devenant aumônier. Il est Directeur de Publication d'Ar Gedour.

Articles du même auteur

« Traou Kozh », ou à la découverte des curiosités populaires de la Bretagne ancienne (de Korantin Denis)

Amzer-lenn / Temps de lecture : 3 minIl y a quelques semaines, Korantin Denis, avec …

« Kas », le nouveau CD du Bagad Kemper

Amzer-lenn / Temps de lecture : 1 min Nous en avions rapidement parlé cet été. …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *