Saints bretons à découvrir

Ils sont venus !

Amzer-lenn / Temps de lecture : 2 min

Ils sont venus…Ils  sont venus, de Lamballe, de Concarneau, de Lignol et de Saint-Brieuc, de Saint-Pol et de Brest . Ils sont venus au rendez-vous, dans le vallon discret, d’où, durant quinze siècles, s’éleva la prière, entretenue par des hommes entièrement donnés à Celui qui nous a faits.

Les pèlerins du Tro-Breiz 2020 qui n’a pas pu avoir lieu à cause…d’un virus, ont convergé vers Notre-Dame du Relecq, en Plounéour-Ménez.

Emergeant de la brume matinale dans une campagne que la gelée blanche rendait scintillante et secrète, l’abbatiale séculaire , veuve de tous ses moines, nous attendait, dans un recueillement qui étonnait.

En ce lieu choisi pour que l’homme vive un « cœur à cœur » avec « ce cœur qui a tant aimé  « ( Jésus à Marguerite-Marie, 1675), les pèlerins frustrés de leur grande semaine  de cathédrale en cathédrale, ont reçu là comme une consolation : heureux de se retrouver, pèlerins des premiers pas , de Corentin vers Pol (1994) et ceux des années suivantes, avec les tout nouveaux, qui découvrent, s’étant levés avant le jour, pour être « envoyés » ensemble, à partir de l’abbaye dont les voûtes portèrent durant des siècles la louange des peuples…

Un signe parmi d’autres : une grand’mère, pélerine des débuts, avait amené deux de ses petits- enfants, qui portèrent haut le « Gwenn ha Du », par les sentiers dans la bruyère sur la Montagne. Transmission mystérieuse ? Qui sait ce que sema cette journée lumineuse dans l’âme des jeunes pèlerins, marchant dans les pas de leur grand’mère bretonne ?

Assise dans son écrin  de givre , Notre-Dame du Relecq nous attendait. Dans l’austérité cistercienne de ses murs, elle semblait dire à toute la campagne étonnée : «  Oui, ils sont venus , les pèlerins aux Sept Saints de Bretagne ! »

À propos du rédacteur Keranforest

Né en 1939 à Carantec. Agrégé d'anglais, essayiste, poète, romancier. Devenu prêtre, animateur du Tro Breizh, il a été longtemps chroniqueur au Télégramme de Brest. Poète élégiaque, il est aussi l'auteur de deux romans qui ont la Bretagne pour cadre.

Articles du même auteur

Sainte Anne d’Auray (par Dominique de Lafforest)

Amzer-lenn / Temps de lecture : 3 minComment ne pas s’émerveiller encore et toujours, de …

calvaire breton

Semaine Sainte (par le Père Dominique de Lafforest)

Amzer-lenn / Temps de lecture : 1 min Semaine Sainte. Semaine pour nous replacer dans …

3 Commentaires

  1. de penguilly marie alix

    Merci Père Dominique, l’aumonier de la première heure du renouveau du tro Breiz , pour cet article qui s’inscirit dans l’esprit qui anime ce trobreiz chaque année depuis 1994, et proposé par l’association « les chemins du Tro -Breiz.

  2. On retrouve toute la poésie de Dominique, une écriture du vrai et du beau!

  3. Sylvère LE FRANC

    Truguéré d’oh Dominik, ha joué ha lauiné !!!!
    Betag ketan !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.