Saints bretons à découvrir

Indiquez-nous les messes de Noël en breton ou avec cantiques bretons (retrouvez aussi nos ressources pour intégrer un répertoire breton à la messe)

Amzer-lenn / Temps de lecture : 3 min

Noël GrâcesComme chaque année, AR GEDOUR proposera au mois de décembre un agenda reprenant les messes en breton ou avec cantiques bretons qui seront célébrées à travers la Bretagne historique ou ailleurs, permettant à nos lecteurs attachés à chanter Noël en breton de pouvoir le faire.

Jésus s’est incarné dans une culture. Comme lui n’a pas rejeté la sienne, prenons part à la nôtre. Les cantiques de Noël en breton ne doivent pas être l’apanage des concerts mais doivent réintégrer la liturgie quand ils ont été délaissés.

 

Informez-nous et nous informerons tous nos lecteurs

Nous invitons les paroissiens, paroisses, prêtres, diacres, etc… à nous transmettre dès aujourd’hui ou dès que possible les horaires et lieux des messes qui correspondent à ces critères les 24 et 25 décembre prochains.

Encore mieux : si vous savez quels chants seront chantés, indiquez-les nous. Vous pouvez aussi nous fournir le livret de messe qui sera laissé en téléchargement aux personnes qui le souhaitent.

Pour nous envoyer les informations : soit en cliquant ici, soit en commentaire de cet article.

Et pour vous aider à préparer vos messes de Noël, vos célébrations avec les écoles ou encore les prières en famille, Ar Gedour vous propose de nombreux cantiques. Ainsi donc, à ce jour, vous pouvez notamment retrouver :

– un chant de l’Avent “Mesi deit hep dale” (paroles, partitions et traduction)

– le martyrologe de Noël : cliquez ici (mp3 et paroles bilingues)

– Adeste Fideles (en breton) avec la partition et la version originale en latin ici

– les paroles de Kanamb Noel et un MP3 ici, et la partition ici.

– Peh trouz zo war an douar (fichier son, partition & paroles)

– NOUEL MABIG JEZUZ (fichier son, partition et paroles)

– JEZUZ KROUEDUR (paroles, fichier son et partition arrangées par Kevin Haas)

– O Noz heb par (partition)

– Puer Natus in Bethleem (partitions, son et paroles)

– Minuit chrétiens ! e brezhoneg

– E kichenn Bethleem

– O noz heb par

Par ailleurs, nous vous invitons à vous rendre sur le site KAN ILIZ qui vous propose aussi plusieurs cantiques, avec partitions, paroles, traductions et fichiers sonores : chants de Noël  et de l’Avent.

En outre, nous vous fournissons ici un canevas pour une messe de Noël trilingue : proposition messe de noel.pdf et pour une messe en breton : folenn er bobl 2014.pdf .

 

Des cantiques bretons dans toutes les paroisses !

N’attendez pas qu’il y ait des cantiques bretons, mais impliquez-vous pour qu’il y en ait, en les proposant et en expliquant aux pasteurs et aux animateurs l’intérêt de prendre en compte cette culture qui est la nôtre. Un intérêt spirituel et un intérêt culturel. De plus, il faut savoir que toutes les paroisses qui à la fois déploient la liturgie de l’Eglise et prennent en compte la culture bretonne voient leur fréquentation dynamisée. L’an passé, par exemple, il y a eu 400 personnes à Ploemeur et 800 personnes à Pontivy, pour ne citer que ces deux paroisses.

Impliquez les écoles bilingues, faites-les chanter avec la chorale paroissiale sur un ou deux chants en misant sur l’intergénérationnel. Même si ce sont les vacances, vous pouvez faire travailler l’ensemble des élèves, leur transmettre ces cantiques, et pour la messe de Noël, vous aurez peut-être beaucoup moins d’enfants, mais toujours assez pour participer à la liturgie de Noël, une liturgie enracinée !

À propos du rédacteur Eflamm Caouissin

Marié et père de 5 enfants, Eflamm Caouissin est impliqué dans la vie du diocèse de Vannes au niveau de la Pastorale du breton. Tout en approfondissant son bagage théologique par plusieurs années d’études, il s’est mis au service de l’Eglise en devenant aumônier. Il est le fondateur du site et de l'association Ar Gedour et assure la fonction bénévole de directeur de publication. Il anime aussi le site Kan Iliz (promotion du cantique breton). Après avoir co-écrit dans le roman Havana Café, il a publié en 2022 son premier roman "CANNTAIREACHD".

Articles du même auteur

17/06 : SANT HERVE, abad

Hervé († vers 568), est un saint breton, confesseur, ermite et abbé, dénommé aussi en breton Houarneau, Hoarvian...

[QUINTIN] Début d’incendie à la basilique Notre-Dame de Délivrance

Amzer-lenn / Temps de lecture : 2 minCe vendredi matin 14 juin à Quintin, l’incompréhension …

3 Commentaires

  1. Cette année, nous aurons à l’église saint Louis de Lorient une messe de Noël (17h30) intégralement célébrée en breton par l’abbé Matthieu Vannier, vicaire à Gourin et membre de la commission pastorale pour le breton, ainsi qu’aumônier du collège-lycée Diwan de Vannes et des camps en breton pour les jeunes bretonnants du diocèse; trugéré de Zoué !

  2. Bonjour Eflamm,

    Originaire de Kernascléden je suis un lecteur assidu d’Ar Gedour et en particulier des articles consacrés aux cantiques bretons. Par hasard j’ai découvert sur internet une autre version musicale de « Mesi deit heb dalé »

    https://www.youtube.com/watch?v=lbIONhThaWM

    Je ne connaissais pas cette version dont la mélodie est exceptionnellement belle.
    Je souhaitais la partager avec vous. Je ne sais pas si vous la connaissez et en avez la partition.

    Bien amicalement.

    Yannick

    • Cette mélodie a été adaptée en 2008 sur le catique mesi, dait hep dalé.
      Elle n’est poas du tout traditionnelle, adaptée par la maîtrise haute-Bretagne qui ne connaît absolument rien aux cantiques bretons.
      Pour preuve, le titre donné est Gouilieu hur Salvér » Les fêtes de notre Seigneur qui apparaît comme subdivision dans le livr kanenneu eskopti Gwéned de 1922.
      L’air est certes très beau, issu du Trégor : Itron Varia radeneg, sans que l’on sache très bien d’où il vienne ; mais il est hors-sujet par rapport au thème des paroles qui sous- entend une tension de l’espérance de la venue du Messie. Même si c’est estétiquement assez joli, quoique l’interprétation soit assez niaise, cela n’a rien à voir avec l’esprit du cantique originel. encore un exemple d’appropriation de nos cantiques par des artistes venus du milieu de la musique classique qui n’y connaissent rien et ne prennent pas la peine de se renseigner auprès de ceux qui s’y connaissent et de se former, ne serait-ce que de demander la traduction des paroles.

      C’est interprété comme un paisible cantique de Noël, alors que le monde gémit en attendant la venue du Sauveur promis par les Ecritures;
      A oublier d’urgence, et tenons-nous à l’air choisi par le révérend père Larboulette au XIXème siècle.

      https://www.kan-iliz.com/wp-content/uploads/2014/10/Sellet-a-lein-en-nea%C3%B1v.mp3

      S’ils veulent faire du cantique breton, qu’ils se documentent sérieusement, ou qu’ils restent dans leur spécialité sans trafiquer nos cantiques.
      A oublier d’urgence.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *