Saints bretons à découvrir

[INTERCELTIQUE] Le Bagad de Lann-Bihoué a soufflé ses 70 bougies

Amzer-lenn / Temps de lecture : 1 min
Photo Ar Gedour (DR)

Le bagad de Lann-Bihoué, que l’on ne présente plus, fête cette année ses 70 ans. Après son passage remarqué sur les Champs-Elysées lors du défilé du 14 juillet, les voici comme pour chaque édition au Festival Interceltique de Lorient. Durant la Grande Parade, ce sont plusieurs générations de sonneurs qui se sont retrouvés pour défiler ensemble au son de Kan Bale Kadoudal.

Hier soir, l’ensemble présentait son spectacle, retraçant le périple d’un jeune sur les traces de son père, au sein du célèbre bagad. En musique, langue universelle, un véritable tour du monde a été proposé au public. Si le bagad a montré une énergie décoiffante ainsi qu’une créativité conforme à l’esprit Bihoué, les près de 2000 spectateurs ont écouté sagement ce concert mémorable. On sentait dans les rangs l’envie de danser parfois, mais c’est uniquement vers la fin du spectacle qu’une certaine émulation s’est fait sentir, entraînant une standing ovation bien méritée.

Et c’est au milieu des lucioles, galaxie de smartphones en mode lampe (comme cela leur avait été fait lors du Pèlerinage Militaire International à Lourdes en mai dernier) que le Bagad a sonné Ar mor divent, avant un dernier Azerty envolé, clôturant le concert en apothéose.

 

Revivez la Grande Parade des Nations Celtes en cliquant sur ce lien.

J’apprécie Ar Gedour : je soutiens par un don

À propos du rédacteur Eflamm Caouissin

Marié et père de 5 enfants, Eflamm Caouissin est impliqué dans la vie du diocèse de Vannes au niveau de la Pastorale du breton. Tout en approfondissant son bagage théologique par plusieurs années d’études, il s’est mis au service de l’Eglise en devenant aumônier. Il est Directeur de Publication d'Ar Gedour.

Articles du même auteur

vallée des saints

6 octobre : Saint Ivy

Amzer-lenn / Temps de lecture : 2 minSaint Ivy (ou Ivi, Yvi), moine de Bretagne …

Les paroisses fantômes

Amzer-lenn / Temps de lecture : 5 minUn constat au fil des kilomètres, qui fait …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.