Saints bretons à découvrir
Accueil > Actualités / Keleier > [INTERCELTIQUE] Profitez du dernier week-end

[INTERCELTIQUE] Profitez du dernier week-end

Monique Pinguilly (Guingamp, France)

Nous reviendrons la semaine prochaine sur les différents spectacles qu’a proposé cette année le Festival Interceltique de Lorient ainsi que sur le championnat national des bagadoù. Nous avons dû jongler avec nos équipes sur tous les fronts, et déjà le Festival arrive à sa fin.

Que faire et ne pas manquer en ce dernier week-end ?

Vous ne serez sans doute pas à la remise des Colliers de l’Hermine, qui ont lieu ce samedi après-midi (cf notre article dédié). Mais vous pourrez toutefois profiter de bien des moments d’exception avant que n’ait lieu la dernière séance.

Breizh Stade

Si déjà vous n’avez pu vous rendre au Breizh Stade, sachez que des animations sont proposées à partir de 11h, ou encore le tournoi de Gouren à partir de 13h30. Pour rappel, le principe de ce sport traditionnel repose avant tout sur la confiance et la loyauté. Signifiant « lutte » en breton, le combat commence par un serment sur l’honneur qui engage les participants à ne pas recourir ni à la traîtrise, ni à la brutalité. Largement répandue en Bretagne, cette discipline a récemment intégré la Fédération Française de Lutte mais également la Fédération Internationale des Luttes Interceltiques. Le Gouren requiert adresse et force : il se pratique debout. La victoire revient au lutteur qui parviendra à plaquer les deux épaules de son adversaire au sol dans les règles de l’art, c’est-à-dire et le faisant chuter sur le dos.

A partir de 15h, toujours au Breizh stade, dont la nouvelle implantation en fait un pôle attractif, profitez du Championnat International Greatness de Pipe Bands et de Batteries

Cette compétition fêtera cette année ses 30 ans. Elle est réservée aux ensembles constitués comprenant des cornemuses (bagpipes) et des supports rythmiques (batterie claire, ténor et basse) : des pipe-bands. Les concours ponctuent la vie des Pipe Bands qui se confrontent chaque année. On ne pourrait concevoir qu’un Pipe Band de quelque niveau qu’il soit ne se présente pour une remise en question systématique. Les Pipe Bands écossais, irlandais et les bagadoù bretons vont s’affronter une fois de plus devant les juges dans la quête du trophée Guinness. 3 compétitions se déroulent à la suite: – un concours de MSR (Marche, strathpey, reel) – un concours de medley (suite d’airs arrangés pour l’occasion) – un concours d’ensemble de batterie Les ensembles de batteries se rencontrent sur un «appel libre» d’une durée comprise entre 3 et 5 minutes. Les ensembles sont composés au minimum de 3 caisses claires, 2 tambours ténors et une grosse caisse.

Vous pourrez aussi flâner du côté du Quai des Livres, du Quai de la Bretagne ou encore au milieu d’un centre-ville complètement revu quant à son implantation, permettant de mieux profiter du festival et des pavillons multiples. Le Jardin des Luthiers est fermé depuis ce vendredi mais l’espace solidaire est toujours aussi convivial.

Soñj, un spectacle à découvrir

A 21h au Grand Théâtre, c’est une première absolue. Ce spectacle dansé vous entraîne dans un univers puissant et poétique, fermement chevillé à la Bretagne et toujours tourné vers l’horizon. Cette création est une invitation à la découverte de la richesse et de la diversité culturelle bretonne, avec une approche créative dynamique et contemporaine.

Les deux grandes confédérations de danse, Kendalc’h et War’l Leur, se sont associées pour réunir en un temps les savoir-faire, les imaginations, les énergies, les passions… Ce spectacle puise son inspiration dans les symboles forts de la Bretagne et les 45 artistes présents sur scène, qui ont travaillé depuis plus d’un an, n’ont qu’une hâte : partager avec le public leur passion avec une ambition conquérante. Un véritable événement.

Et puisqu’il faut choisir, une fois le spectacle fini, essayez de vous diriger vers le Quai de la Bretagne pour profiter de l’excellent groupe N’Diaz (en espérant qu’il ne soit pas encore passé au moment où vous arriverez).

Le dimanche

C’est le dernier jour du FIL. Le mieux, c’est de vous rendre à la messe en breton proposée à l’église Saint-Louis (ND des Victoires).  C’est à 11h (venez en costume breton, c’est toujours mieux !).

Une pause repas au Breizh Stade, qui propose des animations et jeux bretons à partir de 12h, puis après avoir flâné un peu partout une dernière fois, profitez de “Kenavo an distro” au Quai de la Bretagne, qui vous propose un final exceptionnel avec une journée musicale dès 14h jusqu’à tard dans la nuit : Gwenfol, Red Cardell, Wipidoup, pour ne citer qu’eux, montrent la richesse du plateau tandis que s’égrènent les heures où s’achève le rassemblement annuel des Pays Celtes.

La soirée se clôturera comme il se doit, tradition qu’on pourrait qualifier d’ancestrale, grâce aux éternels Djiboudjep – que certains ont sans doute déjà vu hier sur la place Polig Monjarret – pour faire vibrer le langage universel des chants de marins à Lorient.

Plus d’infos sur les spectacles et animations en vous rendant sur le site du Festival Interceltique.

À propos du rédacteur Eflamm Caouissin

Marié et père de 5 enfants, Eflamm Caouissin est impliqué dans la vie du diocèse de Vannes au niveau de la Pastorale du breton. Tout en approfondissant son bagage théologique par plusieurs années d’études, il s’est mis au service de l’Eglise en devenant aumônier. Il est Directeur de Publication d'Ar Gedour.

Articles du même auteur

[ARRADON] Découvrez les mardis de l’UCO BS à partir de ce 16/10/18

Le département de théologie de Université Catholique de l’Ouest à Arradon, lance cette année “Les …

anniversaire minihi levenez

Gouel er Minihi, sadorn 20 Here / Samedi 20 octobre : Fête du Minihi

Un événement à ne pas manquer ! 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *