Saints bretons à découvrir

Istoerioù Breizh : Armand de la Rouërie, héros de la guerre d’indépendance Américaine

Amzer-lenn / Temps de lecture : 1 min

Nikolaz Graignic propose un nouvel épisode vidéo sur l’Histoire de Bretagne, avec une figure de la guerre d’indépendance américaine.

Le marquis Armand Tuffin de la Rouërie le 13 avril 1750 au château de la Rouërie. Entré tout jeune dans les Gardes Françaises, il en fut officier à 22 ans. Ses nombreuses aventures l’obligèrent à démissionner. Il se fit trappiste, mais, sans vocation, dut s’enfuir. Il partit avec Rochambeau en Amérique, s’y conduisit vaillamment et se distingua sous le nom de colonel Armand. Revenu en France en 1783, il se trouva mêlé à l’émeute de Rennes en 1788. En 1787, il prépare une conjuration royaliste dans l’Ouest, en obtient la direction. Il recrute alors des partisans et en réunit les chefs à son château de la Rouërie.

Il fonde l’Association Bretonne en 1791, qui reçoit le soutien de la noblesse locale et du clergé. Trahi par le Docteur Chévrelet, dont il avait fait son ami et confident, il dut abandonner son château, se cacher dans les bois et chez des amis. Il trouva son dernier asile au château de la Guyomarais, près de Lamballe, y tomba gravement malade et y mourut durant le 30 janvier 1793.

N’hésitez pas à rejoindre la page facebook:
https://www.facebook.com/IstoeriouBre…
Et twitter également:
https://twitter.com/IstoeriouBreizh

À propos du rédacteur Florent Grouin

Trentenaire, marié, père de famille, et chrétien engagé dans la cité. Florent Grouin est impliqué dans de nombreux projets associatifs ou politiques pour la Bretagne et la promotion de la langue bretonne.

Articles du même auteur

Pablo al louarnig ruz.

Pablo al Louarnig (Kronikenn ar sizhun)

Evit an distro-skol ‘m boa c’hoant da lakaat ar gaoz war ur rummad tresadennoù-bev skignet pell-pell 'zo war TV Breizh, hag a vo da welet war Brezhoweb ar bloaz-mañ : Pablo al louarnig ruz !

boite à musique

Ur voest sonerezh « O Rouanez karet an Arvor » evit pediñ gant ar vugale

Amzer-lenn / Temps de lecture : 2 minAr Gedour a ginnig deoc’h ar voest sonerezh …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.