Saints bretons à découvrir

Kavadennoù ar sakrist / les astuces du sacristain : les burettes

Amzer-lenn / Temps de lecture : 1 min

Voici notre  rubrique spécifique aux astuces de sacristie, que vous retrouvez chaque lundi sur votre site préféré. Dans les paroisses, nous voyons parfois des calices ou ciboires ternis, des linges pas toujours propres, des fleurs fanées, des encensoirs pleins de suie, des bougies dégoulinantes, des aubes tachées… 

« Kavadennoù ar sakrist », ce sont des astuces qui feront de votre sacristie l’antichambre du paradis. Merci au Père Michel sans qui cette rubrique n’aurait jamais vu le jour. 

 

BURETTES, objet liturgiqueLE NETTOYAGE DES BURETTES

Les burettes, au nombre de deux, servent à recueillir le vin et l’eau qui seront présenté au prêtre pour être versés dans le calice, destinés à l’Eucharistie. Elles peuvent être en métal, mais souvent en verre, parfois cerclé de métal.

Il nous arrive parfois de voir des burettes sentant le vieux vin ou pleine de calcaire sur les parois. Comment les nettoyer ?

C’est très simple. Saviez-vous que les restaurants briquent leurs assiettes avec du vinaigre blanc, effaçant ainsi toutes traces de lavage ?

Sans omettre de les rincer rapidement après la cérémonie, appliquez donc un peu de vinaigre blanc dans et sur chaque burette, avec un linge propre et doux, et le tour est joué. Toute sacristie qui se respecte devrait avoir une bouteille de vinaigre blanc dans ses placards, à cette destination.

Si les burettes sont cerclées d’or ou d’argent, voire de cuivre… utilisez notre conseil pour les nettoyages de calices, etc… que vous retrouvez ici.

De même pour le plateau qui accueille les deux burettes.

 ______________

(Photo issue du site Paroisse Marie-Reine des Coeurs)

Première diffusion de cet article le 16/12/2013

À propos du rédacteur Eflamm Caouissin

Marié et père de 5 enfants, Eflamm Caouissin est impliqué dans la vie du diocèse de Vannes au niveau de la Pastorale du breton. Tout en approfondissant son bagage théologique par plusieurs années d’études, il s’est mis au service de l’Eglise en devenant aumônier. Il est le fondateur du site et de l'association Ar Gedour et assure la fonction bénévole de directeur de publication. Il anime aussi le site Kan Iliz (promotion du cantique breton). Après avoir co-écrit dans le roman Havana Café, il a publié en 2022 son premier roman "CANNTAIREACHD".

Articles du même auteur

Le Printemps des Sonneurs 2024, c’est ce samedi à Brest !

Amzer-lenn / Temps de lecture : 2 min Un nouveau Printemps des sonneurs s’annonce à …

La finale du Kan ar Bobl, c’est ce week-end à Pontivy

Amzer-lenn / Temps de lecture : 3 minLa finale 2024 des grandes rencontres de pays …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *