Saints bretons à découvrir

Keleier Breiz Santel a viz Meurzh

Amzer-lenn / Temps de lecture : 1 min

Breiz Santel, c’est cette association qui oeuvre depuis des décennies à la restauration des églises et chapelles de Bretagne, et dont vous pouvez retrouver le site sur ce lien.

Si tant de chapelles de Bretagne sont aujourd’hui debout, c’est grâce à l’oeuvre de Gérard Verdeau, le fondateur, et de tous les bénévoles qui ont permis ce travail gigantesque.

Les actions de Breiz Santel continuent en ce XXIème siècle. Ar Gedour souhaite mettre en avant toutes les initiatives porteuses d’espérance pour la Bretagne.

Désormais, en partenariat avec Breiz Santel, vous pourrez retrouver aussi les actualités de l’association en téléchargement sur Ar Gedour.

Téléchargez KELEIER BREIZ SANTEL de mars 2021 : Keleier 27 mars 2021

À propos du rédacteur Eflamm Caouissin

Marié et père de 5 enfants, Eflamm Caouissin est impliqué dans la vie du diocèse de Vannes au niveau de la Pastorale du breton. Tout en approfondissant son bagage théologique par plusieurs années d’études, il s’est mis au service de l’Eglise en devenant aumônier. Il est le fondateur du site et de l'association Ar Gedour et assure la fonction bénévole de directeur de publication. Il anime aussi le site Kan Iliz (promotion du cantique breton). Après avoir co-écrit dans le roman Havana Café, il a publié en 2022 son premier roman "CANNTAIREACHD".

Articles du même auteur

chapelle saint leonard ploemeur

[Plañvour / Ploemeur] OFERENN E BREZHONEG | MESSE EN BRETON du 21/06/2024 ✝️

Amzer-lenn / Temps de lecture : 1 min Evel kustum, an trivet gwener ar miz, …

Samedi 22 juin 15h00 – Conférence sur Xavier de Langlais à Lannion (Entrée libre)

Amzer-lenn / Temps de lecture : 1 minXavier de Langlais et la langue bretonne, par Glenn …

2 Commentaires

  1. Gwenegan Caouissin

    Breiz Santel oeuvre pour la restauration du patrimoine religieux de Bretagne. Si vous aimez la Bretagne, alors rejoignez ceux qui défendent son âme et tout ce qui la constitue. Le patrimoine en fait partie…
    Il ne suffit pas de pleurer dès qu’un édifice tombe en ruine ou est rasé: il faut oeuvrer, maintenant, et chacun à notre mesure pour entretenir ce patrimoine, le faire connaître et aimer. Cela est valable pour le patrimoine bâti, mais aussi le patrimoine naturel, ou encore immatériel….
    Rejoignez-nous.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *