« L’Inventaire des livres liturgiques de Bretagne » vient de paraître

Amzer-lenn / Temps de lecture : 3 min

20140608_201915.jpgNous en avions parlé dans un billet il y a quelques mois : Jean-Luc Deuffic travaillait sur un Inventaire des livres liturgiques de Bretagne. Il cherchait alors des partenaires pour financer son projet, via un site de crowfounding. Il a pu arriver à bout de son projet. Fortement intéressé par ce projet, AR GEDOUR avait soutenu celui-ci à son modeste niveau. Nous venons donc de recevoir le CD-Rom. A peine inséré le disque dans le lecteur, et nous nous apercevons de la somme de travail monumental qu’a dû demander cet inventaire. Ce dernier, qui se base sur le travail de l’abbé Duine  (principalement sur l’hagiographie bretonne) va bien au-delà puisqu’il se penche sur les livres d’heures, de dévotions et ouvrages associés antérieurs à 1790. Il s’agit donc d’une actualisation et du développement de cet inventaire de 1922, sortant de l’oubli des auteurs et des oeuvres que la mémoire avait effacé. 

Nous pouvons ainsi découvrir manuscrits et imprimés méconnus. Cet inventaire a le mérite de contribuer à la reconnaissance de ce patrimoine culturel (et spirituel) breton… et nous le pensons, à continuer à le faire vivre.

Pour en savoir plus, nous avons posé quelques questions à Jean-Luc Deuffic

 

AR GEDOUR : Comment vous est venue l’idée de ce travail ?

Jean-Luc Deuffic : Tout a débuté à la fin des années 70 lorsque je travaillais sur les saints bretons. Après avoir mis en fiches l’ouvrage de l’érudit de Dol François Duine, “Inventaire liturgique de l’hagiographie Bretonne” (Champion, 1922) – exemplaire acheté en 1978 chez le libraire de Nantes Vachon -, je me suis dit qu’il fallait continuer son oeuvre avec mes modestes moyens. L’arrivée d’internet a bien entendu facilité ce travail.

  

AG : Combien d’années de recherches pour réaliser cet inventaire ? 

JLD : En fait, cet INVENTAIRE est un travail “sous le coude”, c’est-à-dire qu’à côté d’autres études en cours, j’approvisionnais mon fichier assez régulièrement. Puis en 2012 je me suis enfin décidé de mettre un terme à mes recherches (provisoirement) et de commencer la mise en forme ce travail. Au reste, un complément est déjà programmé pour 2016 …..

  

AG : Quelle utilité a cet inventaire, selon vous ? 

JLD : Cet INVENTAIRE est avant tout oeuvre bibliographique et peut donc toucher un large public. Ceux qui s’intéressent à la Bretagne et à son patrimoine, à son histoire (depuis l’époque carolingienne jusqu’à la Révolution) y trouveront certainement matière. Les bibliophiles, les amateurs de livres anciens, les spécialistes de l’imprimerie en Bretagne, de l’histoire religieuse et des saints bretons, les bretonnants, trouveront certainement quelque utilité à cet INVENTAIRE.

 

AG : Quel document vous a-t-il le plus marqué ? 

JLD : Deux “trouvailles” récentes (puisqu’on oublie facilement les plus anciennes …), m’ont marqué, car elles concernent plus particulièrement le domaine breton. Il s’agit tout d’abord de la découverte dans une Bibliothèque espagnole d’un second exemplaire de la “Vie de saint Yves en Breton”, imprimé chez Georges Allienne à Morlaix, en 1623 : buhez, maru, miraclou, ha canonisation an Autraou Sant Euzen. L’autre seul exemplaire alors connu (édité par Gwénnolé Le Menn), se trouve à la Bibliothèque Mazarine, à Paris. La seconde, qui date seulement de l’année dernière,  est celle du seul exemplaire connu de la version bretonne du catéchisme de Bellarmin : Declaration abvndant eves an catechism, hac an doctrin christen, imprimé à Nantes (ville pourtant non bretonnante) en 1616, et conservé à la Bibliothèque Carnégie de Reims. 

 

Comme vous pouvez le constater, cet inventaire permet des découverte fascinantes. Vous pouvez vous procurer le CD-rom directement sur le site dédié en cliquant ici

À propos du rédacteur Eflamm Caouissin

Marié et père de 5 enfants, Eflamm Caouissin est impliqué dans la vie du diocèse de Vannes au niveau de la Pastorale du breton. Tout en approfondissant son bagage théologique par plusieurs années d’études, il s’est mis au service de l’Eglise en devenant aumônier. Il est le fondateur du site et de l'association Ar Gedour et assure la fonction bénévole de directeur de publication. Il anime aussi le site Kan Iliz (promotion du cantique breton). Après avoir co-écrit dans le roman Havana Café, il a publié en 2022 son premier roman "CANNTAIREACHD".

Articles du même auteur

L’UBAPAR, 40 ans d’animation en milieu rural en Bretagne

Amzer-lenn / Temps de lecture : 1 minD’an 20 a viz Ebrel 2024 e vo …

Fête de la Bretagne 2024 à Paris, demandez le programme !

Amzer-lenn / Temps de lecture : 1 minVenez fêter la culture Bretonne, dans le XIVème …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *