Saints bretons à découvrir

[LA FOI PRISE AU MOT] L’inculturation

Amzer-lenn / Temps de lecture : 1 min

 

Le Jour du Seigneur a consacré une émission au thème de l’Inculturation, sujet qui est souvent repris sur AR GEDOUR. Si l’on parle de cultures lointaines, cela peut aussi bien concerner les cultures plus proches, et en ce qui nous concerne, la dimension culturelle bretonne ; 

« Le besoin d’évangéliser les cultures pour inculturer l’Évangile est impérieux. » Ce sont les termes qu’emploie directement le pape François dans son Exhortation apostolique « Evangelii Gaudium« . Pourquoi, inlassablement, depuis le début du pontificat, François use-t-il de ce terme d’ « inculturation » ? Défini comme l' »insertion du message chrétien dans une culture donnée », autrefois suspect, ce terme est devenu à la mode et on sent bien que le Pape entend lui donner un nouveau sens. L’inculturation n’est-elle pas un risque pour l’Évangile ? Doit-on lui poser ou non des limites ? Les craintes que l’on a parfois à son encontre ne sont-elles pas fondées sur une peur des Européens de perdre le monopole culturel qu’ils ont longtemps eu dans l’Église ? Pour cette question passionnante deux invités viennent parler de leur expérience et de leurs savoirs : Pierre Diarra, père de famille, originaire du Mali et rédacteur en chef de la revue des OPM-CM (OEuvres Pontificales Missionnaires – Coopération Missionnaire), et Olaf Derenthal, ancien coopérant en Afrique et actuellement en formation chez les Spiritains.

À propos du rédacteur Eflamm Caouissin

Marié et père de 5 enfants, Eflamm Caouissin est impliqué dans la vie du diocèse de Vannes au niveau de la Pastorale du breton. Tout en approfondissant son bagage théologique par plusieurs années d’études, il s’est mis au service de l’Eglise en devenant aumônier. Il est Directeur de Publication d'Ar Gedour.

Articles du même auteur

Feiz e Breizh

Plus de 1200 fidèles, dont 480 marcheurs pour le Pèlerinage Feiz e Breizh 2022

La 5e édition du pèlerinage « Feiz e Breizh », les samedi 17 et dimanche 18 septembre 2022, a rassemblé 480 marcheurs, marquant une progression de 59 % par rapport à 2021. La messe de clôture à Sainte-Anne d’Auray a été célébrée dans une basilique comble.

Les messes en breton ou avec cantiques bretons pour le week-end des 16, 17 et 18 septembre 2022

Amzer-lenn / Temps de lecture : 1 minVous ne savez pas encore où aller à …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.