Saints bretons à découvrir

Laurent Nuñez, nouveau secrétaire d’Etat, et le petit Fañch : d’un tildé à l’autre ?

Amzer-lenn / Temps de lecture : 2 min

fañchLe 8 octobre dernier, la justice devait trancher sur l’autorisation d’utiliser le tilde sur le prénom d’un enfant, né à Quimper en mai 2017. Une orthographe bretonne utilisée pour un prénom breton. Rien de choquant, sauf pour quelques ayatollahs jacobins.

Un jugement à l’appel

Le tribunal de Quimper avait donc refusé le tildé. On te coupe l’attribut dès la naissance, histoire de bien faire comprendre que ta bretonnité, tu la mets de côté.

Les parents avaient fait appel… et ce lundi, en appel, à Rennes, l’avocat général a demandé la confirmation du jugement de Quimper.  Le procès se déroulait ce vendredi après-midi, à Rennes, en audience publique. La décision est renvoyée au 19 novembre.

Mais, alors que le petit Fañch revient avec son prénom devant la justice, voici que le nouveau secrétaire d’Etat à la Sécurité Intérieure – fraîchement nommé – porte un nom à tildé. Certes, pas breton, mais tildé quand même. Il s’appelle Laurent Nuñez. Comme le fameux sonneur de gaïta Carlos Nuñez.

 

Laurent Nuñez a son tildé. Le petit Fañch aussi ?

L’ancien patron de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI), est inscrit sans modification sur son nom dans le décret de grade d’officier de l’Ordre du mérite. Le tildé est bien présent, comme sur beaucoup de patronymes d’origine espagnole.

Cette nomination fera-t-elle pencher la balance en faveur du petit Fañch… sans faire de vague ? L’avenir nous le dira.

 

Comment mettre un tildé sur un N : le tutoriel

Et, pour les médias qui déjà avaient du mal à mettre un tildé pour Fañch et récidivent aujourd’hui avec Laurent Nuñez, une petite explication sur la manière de placer un tildé sur le N sera utile.

Nous renvoyons à l’article concerné :  Comment écrire “ñ” (n avec tilde) sur un prénom ou un nom.

À propos du rédacteur Tudwal Ar Gov

Bretonnant convaincu, Tudwal Ar Gov propose régulièrement des billets culturels (et pas seulement !), certes courts mais sans langue de buis.

Articles du même auteur

[POINT DE VUE] Langue bretonne : où est véritablement le communautarisme ?

Amzer-lenn / Temps de lecture : 3 minIl y a quelques jours, je me rendais …

Widilma, le nouveau groupe néo-folk celtique

Amzer-lenn / Temps de lecture : 1 minOn avait pu voir la collaboration des musiciens …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.