Saints bretons à découvrir
Accueil > Actualités / Keleier > Le pardon de Lochrist retrouve toutes ses lettres de noblesse.

Le pardon de Lochrist retrouve toutes ses lettres de noblesse.

Célébrée avec ferveur le dimanche 16 septembre en la chapelle de Lochrist (Inguiniel), la messe du pardon de saint Cornély aura marquée à juste titre les fidèles présents par la qualité des chants interprétés, par la solennité de la célébration, sans parler de la beauté des lieux pour l’occasion complètement réaménagés.

La messe du pardon était présidée pour la première fois par le Père Vincent Daniel, lequel est aussi curé doyen de Plouay, et ce dernier n’a pas manqué de faire connaître sa satisfaction à l’issu de la cérémonie, et de féliciter les responsables des lieux pour leur disponibilité et l’investissement de chacun dans la réussite de cette événement local.

Il faut dire que les membres du comité de restauration de la chapelle de Lochrist, sous la houlette de leur présidente Irène Le Vouedec, n’avaient pas ménagé leurs efforts pour satisfaire les fidèles en aidant à restituer tout le cérémonial propre à un pardon breton digne de ce nom. Aussi n’a-t ’on pas hésité à inviter une chorale pour aider à chanter et à se réapproprier un répertoire trop longtemps passé sous silence. En effet, tous ont apprécié d’entendre et de chanter les cantiques bretons du lieu, spécialement remis à l’honneur ce dimanche grâce aux soins de monsieur Jean-Jacques Le Floch.

Il faut signaler qu’il existe un riche répertoire de cantiques communs à saint Cornély à travers tout le département, et la paroisse de Plouhinec (à laquelle appartiennent une partie des membres de la chorale Trouz-ha-didrouz), possède également une chapelle dédiée au saint patron des bêtes à cornes sur son secteur. Bien connu dans le Morbihan bretonnant, cette dévotion à saint Cornély fut particulièrement populaire chez nous, et beaucoup ont encore en mémoire ces grandes processions d’antan, au cours desquelles marchaient tout à la fois hommes et bêtes. A ce titre certain auront regretté l’absence d’une bénédiction des animaux de la ferme qui aurait pu clôturer l’ensemble des célébrations religieuses du matin.

Quoi qu’il en soit les personnes venues au pardon ont redécouverts ce matin-là, la beauté du maître-autel bien mis en valeur grâce à un chœur désencombré, ainsi que la présence d’une grande fontaine de dévotion situé à 300 mètres de la chapelle et surmontée d’un calvaire de facture ancienne. Les abords de la fontaine ainsi que le chemin d’accès avaient été correctement nettoyés par les habitants du quartier pour l’occasion. Cette procession réalisée en fin de messe comme le veut l’usage ancien, lequel prévoyait aussi un feu de joie, n’avait pas été organisée en l’état depuis environ une bonne trentaine d’année dans le village. Les plus jeunes l’ont donc accompli pour la première fois sous un soleil radieux.

Jusque dans les années cinquante, la messe était célébrée tous les dimanches à Lochrist. Il n’y a pas encore si longtemps deux pardons annuels rassemblaient tout le quartier autour de sa chapelle : le pardon de la Sainte Trinité fêté le dimanche après la Pentecôte, et le pardon de saint Cornély célébré chaque 2ème dimanche de septembre avec procession à la fontaine accompagnée des chevaux du quartier, ainsi que de la statue de saint Julien (statue équestre classée et conservée dans la chapelle voisine de Locmaria). Lochrist était également le siège d’une ancienne trève de paroisse autrefois appelée Trev-Christ. En tant que subdivision de la paroisse d’Inguiniel, la chapelle de Lochrist possédait son presbytère et son cimetière, et il y avait là en résidence un prêtre, dont on montre encore la demeure.

Un comité de restauration fut créé en 1986 dans le but de restaurer la chapelle et d’animer le quartier. Du fait d’un manque d’entretien à l’époque, l’enclos de la chapelle avait rapidement cédé la place aux ronces, aux lierres, et aux rejets de souches de châtaigniers. Beaucoup de travaux furent réalisés au fil du temps. Les plus importants se firent avec le concours de la municipalité. A savoir : défrichage de l’enclos, reconstruction des piliers de la porte d’entrée de l’enclos, remplacement de la voûte, changement des portes, fenêtres et vitraux, achat de bancs, réfection du retable et de l’installation électrique, rénovation de la fontaine et récemment début de reconstruction du mur de l’enclos de la chapelle.

Téléchargez la feuille de messe : 1 feuille de Messe Lochrist et 2 feuille de Messe Lochrist

À propos du rédacteur Erwan Kermorvant

Erwan Kermorvant est père de famille. D'une plume acérée, il publie occasionnellement des articles sur Ar Gedour sur divers thèmes. Il assure aussi la veille rédactionnelle du blog et assure la mission de Community Manager du site.

Articles du même auteur

L’album “Kanomp Noël” vient de sortir. Découvrez l’offre spéciale Ar Gedour !

Le CD bombarde & orgue du Duo Salaün-Broquet “KANOMP NOEL” dont nous vous avons déjà …

[QUIMPER] Appel aux dons pour restaurer l’église de Locmaria

La ville de Quimper lance une collecte pour mener à bien des travaux d’urgence sur …

Un commentaire

  1. bravo ! quelle jolie chapelle , et comme le Père du Ciel est heruex de voir la prière chantée de si grand coeur depuis cette “maison de prière” bâtie pour cela !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *