Saints bretons à découvrir

Le temps des veilleurs est venu…

Amzer-lenn / Temps de lecture : 1 min

Les Veilleurs utilisent lors de leurs rassemblements de nombreux textes. Quant à nous, après le texte de Yann-Bêr Kalloc’h « Ar Gedour », nous vous proposons cette fois une réflexion de F. Ouellette, traduite en breton pour Ar Gedour. 

Setu ur prederi diwar-benn ar veilherion, savet gant F.Ouellet. Trugrez d’hon troer . 

——————

Gerioù ‘zo o deus kollet o ster, penn-da-benn, diwar an torfedoù hag ar gevier a raed oc’h ober ganto. Kement-se n’hell ket ur barzh degemer. N’hell ket kemer perzh en disleberidigezh-se, en dizenekaat-se. Rak e roll uhel eo beilhañ war eneoù ar gerioù. Deuet eo amzer ar veilherion, an arvesterion hag an obererion.


Traduction en français  ci-après

« Il y a certains mots qui ont été littéralement vidés de sens sous le poids des crimes et des mensonges qu’ils permettaient. Cela le poète ne peut l’accepter. Il ne peut pas être le complice de cet avilissement, de cette déshumanisation. Car sa fonction sociale éminente est de veiller sur l’âme des mots. Le temps des veilleurs, contemplatifs et hommes d’action, est venu. (F.Ouellette)


(Diwall mat ouzh ar virgulennoù evit lenn war e bouez, ma vo aesoc’h da gompren)

Notennoù an troer : Ur barzh kentoc’h eget Ar barzh rak re zifetis eo : n’eus ket eus “ar barzh” e gwirionez : barzhed ez eus. Déhumanisation : un dra war ober ez eo, o c’hoarvezout : ur verb gant -aat a zo mat aze (cf. Ménard déshumanisation) ; eneoù kentoc’h eget ene ar gerioù rak pep ger en deus un ene ; obererion kentoc’h eget oberourion a vefe muioc’h “arzel”, traoù eus ar spered kentoc’h. Aze e c’hortozer tud a raio oberoù pleustrek a gav din.

À propos du rédacteur Erwan Kermorvant

Erwan Kermorvant est père de famille. D'une plume acérée, il publie occasionnellement des articles sur Ar Gedour sur divers thèmes. Il assure aussi la veille rédactionnelle du blog et assure la mission de Community Manager du site.

Articles du même auteur

Les Portes du Sacré (Bernard Rio) est réédité

Amzer-lenn / Temps de lecture : 2 min Publié en octobre dernier, l’ouvrage LES PORTES …

Affiche du court-métrage en breton Disoñjal.

Le court-métrage en breton Disoñjal en diffusion sur Brezhoweb

Le premier court-métrage de la réalisatrice bretonne Madeleine Guillo-Leal est diffusé depuis décembre 2022 sur la chaîne de télévision en breton Brezhoweb. Marie, âgée de 80 ans, se retrouve hospitalisée suite à un AVC et n'est plus capable de s'exprimer en français, mais uniquement dans sa langue maternelle, le breton

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *