Saints bretons à découvrir
Accueil > Actualités / Keleier > L’écrin du coeur d’Anne de Bretagne a été volé

L’écrin du coeur d’Anne de Bretagne a été volé

Si mille brigands à l’encan font partage
Dix mille enfants des torrents font argent
Viennent des fleurs de safran
Reviennent des siècles d’or cent fois mille et mille aurores encore
Si mort à mors duchesse, noble Dame
S’il n’en sera plus que poudre de corps
Dorme son cœur bordé d’or
Reviendront les siècles d’or cent fois mille et mille aurores encore.
Tri Yann
reliquaire volé anne de Bretagne
Photo Pymouss – Wikipedia

Non, si la mort a mordu le coeur de la noble duchesse Anne, son coeur bordé d’or ne peut dormir, attisant la convoitise des brigands.

Relayé dans de nombreux médias, le vol du reliquaire d’or qui contenait le coeur d’Anne de Bretagne n’est pas passé inaperçu, et a suscité la colère, la tristesse et l’incompréhension de nombreux Bretons.

Il était 3 h 30 ce samedi 14 avril, lorsque plusieurs personnes ont pénétré par effraction dans le musée Dobrée, à Nantes. L’alarme du bâtiment ne les a pas poussé à revoir leur forfait, puisque, manifestement bien préparés, ils n’étaient plus là quand les services de sécurités sont arrivés. Les malfaiteurs sont repartis avec le coeur d’or, mais aussi avec au moins une cinquantaine de pièces d’or, motif qui fait craindre le pire à Julie Pellegrin, la directrice du musée Dobrée, à savoir la fonte du reliquaire, qui finirait en vulgaire lingot. Perdu à jamais lui qui avait échappé aux affres de la Révolution Française. Il faut dire que le reliquaire ne contenait plus le coeur d’Anne de Bretagne depuis bien longtemps, sans doute désagrégé selon les spécialistes. En effet, cet écrin (un cardiotaphe) avait été réalisé en 1514 pour respecter la volonté de la duchesse de Bretagne que son cœur soit inhumé auprès de ses parents. Sauvé de la fonte après la Révolution, il est conservé au musée Dobrée depuis 1886.

La cupidité aura été le maître mot des voleurs de 2018. Une hantise : que ce patrimoine inestimable de la Bretagne ne soit fondu. Pour éviter ce désastre, le parquet de Nantes a confié l’enquête à l’antenne de police judiciaire de Nantes. La brigade criminelle est également renforcée par la direction centrale de la police judiciaire, mais aussi par l’office central de lutte contre les biens culturels. À affaire exceptionnelle, moyens conséquents.

Les enquêteurs ont passé la journée, samedi, à ratisser les lieux pour établir des constatations minutieuses, exigeantes, exhaustives. Pas un centimètre carré du musée n’échappera à la loupe policière. Les images de vidéosurveillance ont commencé à être exploitées. Elle révèle qu’il y avait bien plusieurs voleurs. Le reste est visionné au fur et à mesure.

Bien entendu, le voisinage du musée a été entendu et pour l’heure, toutes les hypothèses sont ouvertes.

Le Centre d’Histoire de Bretagne a déclaré  que

Devant l’enjeu historique, culturel, artistique, devant l’urgence de la situation, le centre d’histoire de Bretagne/kreizenn istor Breizh en appelle aux responsables du vol du reliquaire du coeur de la duchesse Anne de Bretagne (1477-1514), aussi trois fois reine. Ce coeur est un trésor de la Bretagne. Nous ne pouvons que supplier les responsables de vol de rendre intact cette pièce essentielle à l’histoire de Bretagne. Si nécessaire, le Chb-kib utilisera son influence pour réunir la rançon qui pourrait être demandée.

À propos du rédacteur Erwan Kermorvant

Erwan Kermorvant est père de famille. D'une plume acérée, il publie occasionnellement des articles sur Ar Gedour sur divers thèmes. Il assure aussi la veille rédactionnelle du blog et assure la mission de Community Manager du site.

Articles du même auteur

chapelle saint leonard ploemeur

Les messes en breton (ou avec cantiques bretons) de juillet 2018 [MàJ du 16/07]

Retrouvez une liste non-exhaustive des messes en breton ou avec cantiques bretons pour le mois …

Vallée des saints : 3 jours « Géants » pour célébrer la 100e statue monumentale

La Vallée des Saints, site touristique gratuit et unique au monde situé au cœur de …

Un commentaire

  1. cela va faire réfléchir d’éventuels donateurs qui envisageaient de léguer de précieux documents à un musée si aisément volé…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *