Saints bretons à découvrir

Les cantiques bretons revisités par Perynn

Amzer-lenn / Temps de lecture : 1 min

Les cantiques bretons ne sont pas ringards. Notre rédac’chef l’a redit sur France Bleu Breizh Izel à Noël. Ils ont leur âme, et retransmettent un foi profonde et enracinée ; mais ils prennent aussi une couleur particulière en fonction de l’interprétation. Ainsi, le titre Misterieu joaius, déjà interprété par exemple en polyphonie par les Gedourion ar Mintin ou par la chorale du Bout du Monde, dans une version plus aérienne et réarrangée par Maria Desbordes (avec Awen magic Land sous le titre « Human Mistery »), vous est proposé ici par Perryn Bleunven dans une version intéressante qui pourra aussi en toucher plus d’un, même loin de l’Eglise. Perryn faisait partie du groupe Allah’s kanañ qui nous avait habitué à des cantiques bretons réorchestrés ou à de nouveaux textes religieux en breton chantés sur des thèmes musicaux d’horizons divers (Pays de Galles, Haïti, Chine… ). 

Trugarez da L.C. evit ar gavadenn-mañ

 

 

À propos du rédacteur Eflamm Caouissin

Marié et père de 5 enfants, Eflamm Caouissin est impliqué dans la vie du diocèse de Vannes au niveau de la Pastorale du breton. Tout en approfondissant son bagage théologique par plusieurs années d’études, il s’est mis au service de l’Eglise en devenant aumônier. Il est Directeur de Publication d'Ar Gedour.

Articles du même auteur

JEU D’ETE AR GEDOUR 2022 : tentez de remporter des places au son & lumière « 1625… le mystère de Sainte Anne » (MàJ du 10/08/2022)

Amzer-lenn / Temps de lecture : 3 minComme depuis plusieurs années, Ar Gedour et les …

[INTERCELTIQUE] Le Bagad de Lann-Bihoué a soufflé ses 70 bougies

Amzer-lenn / Temps de lecture : 1 minLe bagad de Lann-Bihoué, que l’on ne présente …

2 Commentaires

  1. Je ne suis pas convaincu par cette interprétation simili folf song à l’étatsunienne qui dénature ce cantique. A vouloir faire à tout prix dans le métissage multi-culturaliste, on en vient à oublier sa propre culture et à la mépriser. Pour s’ouvrir aux autres cultures, encore faut-il connaître et aimer sa propre culture. Malheureusement,dans certains milieux bretons, on veut faire table rase de la tradition pour sacrifier à la démagogie et à la mondialisation.

  2. J’ai déjà eu l’occasion de discuter avec certains membres du groupe Allah’s kanan et à mon avis ils aiment leur culture. Perryn donne ici une interprétation perso d’un cantique, une interprétation qui peut plaire à beaucoup. En tout cas, moi j’aime bien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.